Terra 19 janvier 2018 à 08h00 | Par Arnaud Marlet

L'agnelage, étape cruciale de la production ovine

Dans le cadre du programme Inn'ovin, une journée technique régionale était organisée le 11 janvier à Montauban-de-Bretagne, sur le thème des bonnes pratiques autour de l'agnelage, une étape cruciale dans la production ovine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'EARL Ovilait est en pleine période d'agnelage.
L'EARL Ovilait est en pleine période d'agnelage. - © Tera

Les leviers techniques pour réussir ses agnelages, les brebis dans le dernier tiers de gestation, l'agnelage et les trois premières heures de l'agneau... Autant de sujets qui ont été abordés dans la matinée, en salle, par le docteur Pierre Autef, vétérinaire spécialiste ovin. L'après-midi, place à la pratique, avec des ateliers sur les bons gestes pour un agnelage réussi ou encore le colostrum, clé de maîtrise de la mortalité des agneaux, l’allaitement artificiel et l'intérêt des échographies dans la conduite du troupeau. "Nous avons choisi d'organiser cette après-midi à l'EARL Ovilait, car c'est une exploitation mixte ovin viande-bovin lait et qui est en pleine période d'agnelage", explique Alain Gouedard, conseiller en production ovine à la chambre d'agriculture.

Trois agnelages en deux ans

L'EARL Ovilait est dirigée par Nadia Piron, associée à sa maman Geneviève. Nadia s'est installée en 2010, avec création de l'atelier ovin viande, en plus de l'atelier lait que gérait déjà Geneviève. Pour Nadia, c'était l'occasion de concrétiser son souhait d'installation, après pratiquement dix ans de salariat en maternité en production porcine. "J'ai fait mes choix après avoir visité plusieurs élevages", témoigne Nadia Piron. Et d'ajouter : "Avec la taille limitée de l'exploitation, j'ai opté pour la race Romane, conduite avec trois agnelages en deux ans. Un type de conduite intensive qui correspond bien à mes objectifs de productivité et de revenu". Le troupeau compte aujourd'hui 300 brebis et a été constitué à partir d'achats d'agnelles de qualité, avec une grande vigilance sur le plan sanitaire. Le renouvellement est aujourd'hui assuré par un lot d'IA par an en race Romane, le reste étant croisé avec des béliers Charolais pour apporter de la conformation. Nadia et Geneviève se répartissent les tâches sur la conduite des deux troupeaux ovins et bovins. "Les conduites des deux troupeaux s'organisent bien, car elles sont complémentaires en termes de travail et de valorisation des surfaces. La ration de base étant l'ensilage de maïs, le matériel de distribution sert aux deux productions", ajoute Nadia Piron.

Pour mémoire, le programme Inn'Ovin a vu le jour en 2016 après celui intitulé Reconquête ovine. Son objectif est d'atteindre +10 % d'agneau en 2020. Cet objectif, dont le fil conducteur est l’amélioration des performances technico-économiques des exploitations, se décline en trois objectifs opérationnels : plus d’éleveurs, plus d’agneaux par brebis et plus de brebis.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui