Terra 25 août 2016 à 08h00 | Par Chantal Pape

Un beau succès pour l'Agrifête 2016 !

Un soleil généreux mais sans plus, des animations pour toute la famille... : tous les ingrédients étaient réunis pour faire venir la foule à Coat Bily. Dimanche dernier. plus de 30 000 visiteurs ont répondu à l'invitation des JA et découvert l'agriculture de façon ludique, en passant une après-midi à la campagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Quel bonheur de s'essayer à la conduite d'un tracteur et de profiter des conseils avisés d'un expert en la matière... © Chantal Pape Petite nouveauté à l'Agrifête 2016, avec ce concours de clippage et de présentation de génisses. © Chantal Pape Un petit tour en hélico pour découvrir l'Agrifête et la Cornouaille sous un autre jour ? © Chantal Pape Le concours de labours ? Une affaire de précision... et d'équipe ! © Chantal Pape Sur leurs stands, la FDSEA et les JA ont incité jeunes et moins jeunes à manger français. © Chantal Pape Cochon, vache, canard, oie ou lapin : à la mini-ferme, les animaux étaient en liberté, pour le plus grand plaisir des enfants, qui n'ont pas été avares en caresses et bisous ! © Chantal Pape Cette année encore, le moiss-batt cross a offert un spectacle haut en couleurs, en fumée et en poussière ! © Chantal Pape

Pari tenu pour les JA du canton de Plogastel Saint Germain, chargés d'organiser l'Agrifête cette année ! Après une Agrinight endiablée, les premiers visiteurs sont arrivés sur le site de Coat Bily, à Quimper, dès la fin de matinée. Et, au total, ce sont plus de 30 000 personnes qui en auront profité pour découvrir le moiss-batt cross ou le tracto-force, s'initier à la conduite du tracteur ou du quad, s'essayer aux jeux bretons, admirer des génisses fraîchement clippées... et passer un bon moment en famille ou entre amis.

Mais l'Agrifête sonne aussi l'heure de la rentrée syndicale ! "L'agriculture bretonne connaît une crise sans précédent, affirme Stéphane Cornec. Toutes les productions sont touchées". Et le président des Jeunes Agriculteurs de dénoncer les distorsions de concurrence. "C'est comme si l'élevage France devait gagner au tiercé avec le cheval le moins rapide et le jockey le plus lourd". Avant d'en appeler au consommateur. "Par votre acte d'achat, vous pouvez contribuer à soutenir les agriculteurs de votre région et les emplois : mangez français !"

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui