Terra 10 juin 2016 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Concours des cidres bretons le 20 juin à l'abbaye de Léhon

L'ensemble des appellations bretonnes de la filière cidricole seront jugées le 20 juin près de Dinan. Un concours qui s'étend, avec la Loire-Atlantique, sur cinq départements.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Valérie Simard, technicienne, au Cidref, Gilles Barbé, président de la Maison des cidres de Bretagne, Claude Goenvec, président du Cidref et Mark Gleonec, conseiller au Cidref.
Valérie Simard, technicienne, au Cidref, Gilles Barbé, président de la Maison des cidres de Bretagne, Claude Goenvec, président du Cidref et Mark Gleonec, conseiller au Cidref. - © Terra

La deuxième édition du concours régional des cidres de Bretagne se déroulera le 20 juin prochain, près de Dinan, dans un cadre d'exception à l'abbaye de Léhon. Orchestrée par la maison cidricole de Bretagne, cette dernière réunira 150 à 200 professionnels dans les catégories cidre fermier, artisanal ou de grande maison, jus de pomme, pommeau ou encore eau-de vie. Le jury composé d'une centaine de producteurs de cidres, cavistes, restaurateurs ou consommateurs, dégustera à l'aveugle les breuvages qui une fois distingués d'un prix, apposeront fièrement leur distinction dès l'été 2016. C'est le navigateur Roland Jourdain, qui parrainera l'événement.

Un changement de cap en 2015

Le concours a fait peau neuve l'année dernière avec une première édition qui s'est tenue à Nantes au château des ducs de Bretagne.

La filière cidricole de la Bretagne historique (cinq départements avec la Loire-Atlantique) est réunie au sein du concours. "Maintenant, la Bretagne est unifiée avec toutes les catégories, notamment le pommeau et l'eau de vie, ce qui n'était pas possible auparavant", indique Gilles Barbé, président de La Maison cidricole de Bretagne, producteur au P'tit Fausset à Merdrignac (22).

Avant 2015, le concours se déroulait au sein du salon agricole des Terralies à Saint-Brieuc : un changement de lieu mais aussi de structure opérée en 2015. En effet, l'association cidricole bretonne (ACB) est devenue "La maison cidricole de Bretagne" dans le but de fédérer tous les signes de qualité, améliorer la gestion administrative et la promotion des produits cidricoles auprès du grand public.

Les ambitions affichées du cidre

Le site dans lequel se déroule le concours joue un rôle important car les producteurs de cidre veulent dépoussiérer l'image du cidre. Flûte à champagne pour le Guillevic et boisson aromatisée peu alcoolisée... les cidriers ne veulent plus de cette image passéiste "bolet de cidre - galettes" mais montrer que le cidre peut être servi dans un verre à pied et s'accorder, comme un vin, à des plats gastronomiques. "Nous travaillons avec les mêmes techniques que la bière et le cidre : du matériel inox et réfrigéré... Il y a entre notre image et la réalité, un complet décalage", regrette Gilles Barbé.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui