Terra 14 septembre 2017 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Bretagne Ouest : Sodiaal veut étoffer sa filière bio

Les acteurs de la filière bio Sodiaal Union du secteur Bretagne Ouest se sont retrouvés à l'occasion d'une porte-ouverte chez Nathalie et Eric Henry à Loguivy-Plougras dans les Côtes d'Armor. Destiné aux producteurs engagés ou intéressés, l'événement a pour but de structurer cette jeune filière développée en 2016.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Réunion d'information chez Nathalie et Eric Henry, en cours de conversion en filière lait biologique Sodiaal.
Réunion d'information chez Nathalie et Eric Henry, en cours de conversion en filière lait biologique Sodiaal. - © Terra

Sodiaal affiche la couleur : les besoins supplémentaires de lait bio de la coopérative à l'horizon 2021 s'élèvent à 215 millions de litres, soit un volume total de 277 millions. Quelque 100 millions de litres sont en cours de conversion, 70 millions en réflexion et 45 millions à trouver. Dans un contexte favorable aux produits bio, les débouchés de la coopérative sont portés par la marque Candia, en lait de consommation et en beurre et par le développement des poudres de lait bio infantiles chez Nutribio. Lors de la porte-ouverte, les administrateurs présents ont confirmé le "manque" de lait bio. Se voulant rassurants, ils décrivent un développement "étudié". "Les conversions se font étape par étape. L'enjeu n'est pas une production plus forte que le marché mais des conversions à volume et valeur trouvés", indique David Chevance, administrateur Sodiaal Bretagne Ouest, qui en a profité pour annoncer un nouveau partenariat sur le créneau du beurre bio avec la marque "C'est qui le patron".

Une filière en cours de construction

Sur le secteur Bretagne Ouest, la filière bio lancée en 2016 est en cours de construction. 31 producteurs y sont engagés ce qui correspond à 10,6 millions de litres sur les 15 millions de litres projetés à 2020. L'engagement contractuel des producteurs bio avec Sodiaal s'étend sur une durée de sept ans, soit deux ans de conversion et cinq ans de production certifiée. Une prime de 30 €/1 000 litres pendant la période de conversion est attribuée (pouvant atteinre 50 €/1 000 litres en deuxième année selon la volatilité du prix conventionnel).

En 2016, le prix du lait bio payé par Sodiaal était de 440 €/1 000 litres, en hausse de 5,8 % sur les quatre premiers mois 2017. La particularité dans l'Ouest est de produire un lait bio avec beaucoup d'herbe et une saisonnalité marquée. Or la grille de prix Sodiaal pénalise le lait produit au printemps au profit des mois où le manque de lait se fait sentir (autour de 400 € en avril/mai contre 500 € en octobre). "Le lait arrive massivement au printemps alors que la consommation est la même", explique David Chevance avant d'ajouter. "Il faut faire partager la problématique de l'éleveur du grand Ouest aux industriels pour ne pas être lésé. D'autres process de fabrication sont peut-être à mettre en place". Un sujet cher aux Bretons et qui est mis sur la table.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui