Terra 10 avril 2017 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Saint Brieuc Armor Agglomération : la terre agricole au centre des discussions

Invités par les élus de Saint-Brieuc Armor Agglomération à s'exprimer, les agriculteurs du territoire ont fait remonter des attentes parmi lesquelles la préservation du foncier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des agriculteurs ont rencontré les élus du territoire à Saint-Brandan le 28 mars.
Des agriculteurs ont rencontré les élus du territoire à Saint-Brandan le 28 mars. - © terra

Né de la fusion de 4 intercommunalités (Saint-Brieuc Agglomération, Sud Goëlo, Armor Puissance 4, Quintin Communauté, plus la commune de Saint-Carreuc), le territoire de "Saint-Brieuc Armor Agglomération" compte maintenant 32 communes et plus de 150 000 habitants.
"La création de cette entité territoriale a renforcé l'espace rural, urbain et littoral. Il y a une vrai chance de développement et de potentialité économique", a affirmé Bruno Joncour, président de Saint Brieuc Armor Agglomération. Elus et agriculteurs se sont rencontrés à Saint-Brandan le 28 mars pour échanger sur les enjeux agricoles des prochaines années sur ce territoire. Urbanisation, installation, énergie, alimentation, environnement, beaucoup de grands sujets ont été abordés : dans les tuyaux, le projet Baie 2027 en cours d'écriture (second plan Algues vertes), le Plan climat-air-énergie territorial, le projet d'usine de déshydratation de fourrages ou encore l'enjeu de la transmission des exploitations... Mais dans les remarques, c'est surtout la question du foncier qui a dominé. "Tout mis bout à bout, cela fait beaucoup de terres qui disparaissent", alerte un agriculteur.

Bruno Joncour, président de "Saint-Brieuc Armor Agglomération" a souhaité de l'écoute et du dialogue.
Bruno Joncour, président de "Saint-Brieuc Armor Agglomération" a souhaité de l'écoute et du dialogue. - © terra

Foncier : vers une prise de conscience ?
A proximité des zones urbaines, les agriculteurs pâtissent des conséquences de l'urbanisation. "Je perds du terrain depuis 29 ans que je suis installé entre Ploufragan et Saint-Brieuc", explique l'agriculteur Philippe Calvez, qui vient encore de voir filer 4,8 ha exploités aux portes de Saint-Brieuc dans un projet d'urbanisation de 150 logements. "Quand un agriculteur perd du terrain, il doit en retrouver pour être aux normes environnementales", explique-t-il aux élus présents. Economiser le foncier est un des messages que les agriculteurs ont souhaité faire passer. "A-t-on une idée des friches industrielles ? Pourquoi construit-on des zones artisanales avec de grands trottoirs avec personne dessus ?" , commentent les participants. Densifier, limiter l'habitat diffus..., le Scot du Pays de Saint-Brieuc (schéma de cohérence territoriale) approuvé en 2015 - sorte de fil conducteur du territoire - fixe un effort de réduction d'un tiers de la consommation du foncier destinée à l'habitat. Selon l'élu Christian Urvoy, conseiller délégué à l’urbanisme et maire de Binic-Etables sur Mer, il faut lors de la révision du PLU prendre les contraintes du Scot. "Imposer un minimum aux communes n'est pas toujours simple. Sur ma commune, lors de la révision du PLU, tout a été pris sur l'urbanisme existant, il n'y a pas eu d'extension. Les surfaces commerciales, aussi, commencent à mutualiser les parkings. Il y a un changement d'attitude", assure-t-il.
Un début de dialogue que Bruno Joncour, en conclusion, a souhaité inscrire dans le temps et de manière régulière "deux fois par an", évoquant aussi la mise en place d'une "instance permanente de dialogue pour que les élus soient informés de façon directe et permanente".

En chiffres
631 exploitations
868 chefs d'exploitation
1 042 salariés en exploitation
19 entreprises de plus de 20 salariés (1 740 emplois)
18 installations aidées sur 31 en 2015
278 chefs d'exploitation de plus de 55 ans

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes