Terra 24 mars 2017 à 08h00 | Par Jean Dubé

Une conscience politique s’impose pour une stratégie visionnaire et audacieuse !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Thierry Coué, président de la FRSEA Bretagne
Thierry Coué, président de la FRSEA Bretagne - © Terra

À l’approche de l’élection présidentielle, l’agriculture est toujours absente du débat.Pourtant, l’heure est grave ! Chacun connait le sort que subissent nos agriculteurs et nos productions. Si notre agriculture est reconnue comme la plus sûre au monde, elle n’en est pas moins sacrifiée sur notre propre territoire. Plusieurs causes à ce déclin : des productions en crise de manière récurrente, un contexte géopolitique incertain, un excès de zèle sur l’application des réglementations "à la française", des marchés mondiaux affolés et déstabilisants, une question climatique de plus en plus aléatoire, des relations commerciales injustes et inacceptables… Cette menace économique engendre une crise morale sans précédent chez les agriculteurs, allant jusqu’à l’irréparable parfois – brisant des familles – Inacceptable dans un pays comme la France !

Pire ! L’agriculture, ce noble métier, qui devrait être la fierté de nos dirigeants, est sous le joug de quelques minoritaires, partisans d’une alimentation "sans viande" et acharnés contre tous modes d’élevage. Ils humilient et jettent en pâture nos éleveurs, employant des méthodes douteuses, contraires au respect de la dignité humaine et au bien-être des agriculteurs. Leur but est d’imposer une idéologie obscure dont la seule issue pour les générations à venir est l’affaiblissement des consciences, la désertification de nos territoires, la destruction de nos emplois, l’ouverture d’un boulevard aux importations de masse en produits carnés et la dépendance alimentaire. Comment l’Etat peut-il accepter une telle manipulation de ses citoyens, sinon que d’en être complice ?

Quel homme d’État, digne de ce nom, peut laisser sonner le glas de toute une profession ?

Gouvernement, Région, collectivités, vous avez un devoir d’Etat : celui de porter des solutions économiques adaptées, qui remettent l’agriculture française en ordre de marche afin de retrouver sa place parmi les grandes puissances agricoles mondiales. Prétendants à la plus haute fonction de l’Etat - c’est votre mission d’imposer une vision cohérente pour l’avenir du monde agricole et de mettre un terme aux décisions orientées par l’émotion sur pression de quelques destructeurs de l’agriculture productive.

Les agriculteurs ne veulent plus de compassion, mais des engagements concrets, que vous porterez pour garantir, à tout citoyen une sécurité alimentaire, et aux agricultrices et agriculteurs la considération qu’il méritent pour leur noble métier. Je vous le demande au nom de tous les agriculteurs bretons : honorez la fonction pour laquelle vous faites campagne et engagez une stratégie exceptionnelle pour une cause exceptionnelle. Il en va aussi de la souveraineté alimentaire de notre pays que vous vous apprêtez à gouverner .

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui