Terra 08 mars 2018 à 14h00 | Par Chantal Pape

Breizh Agri Food, pour montrer l'excellence de l'alimentation

Ils organisaient des portes ouvertes, chacun dans leur coin. Pour bénéficier d'une meilleure visibilité, Agriculteurs de Bretagne, la chambre d'agriculture, Produit en Bretagne, Interbev et Nutrinoë ont décidé d'unir leurs forces : du 1er au 22 juin, "les rencontres de l'agriculture et de l'alimentation en Bretagne" permettront aux consommateurs de découvrir comment se produit leur alimentation au quotidien.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sous la bannière Breizh Agri Food, une volonté partagée par Agriculteurs de Bretagne, la chambre d'agriculture, Produit en Bretagne, Interbev et Nutrinoë de faire cause commune dans leur communication vers les consommateurs bretons.
Sous la bannière Breizh Agri Food, une volonté partagée par Agriculteurs de Bretagne, la chambre d'agriculture, Produit en Bretagne, Interbev et Nutrinoë de faire cause commune dans leur communication vers les consommateurs bretons. - © Terra

"On fait le pari qu'à plusieurs, on ira plus loin". Plutôt que d'organiser des portes ouvertes chacun de leur côté, Agriculteurs de Bretagne, la chambre d'agriculture, Produit en Bretagne, Interbev et Nutrinoë ont décidé, cette année, de jouer collectif. "Agir ensemble nous donnera plus de poids et de visibilité", estime Danielle Even, présidente d'Agriculteurs de Bretagne. Il faut dire que l'objectif que poursuivent les cinq organisations est le même : faire connaître à leurs voisins, sur leur territoire, leur savoir-faire et l'excellence de leurs productions. Ils ont donc choisi une période commune, du 1er au 22 juin, durant laquelle chacun des cinq partenaires déclinera ses spécificités. "Nous avons voulu un temps privilégié de rencontre avec les Bretonnes et les Bretons, que nous avons baptisé Breizh Agri Food".


25 000 professionnels de la viande

Début juin, c'est Interbev Bretagne qui ouvrira le bal pour ses "Rencontres made in viande". "Pour cette quatrième édition, la filière porcine va nous rejoindre, souligne Emmanuelle Dupont, la directrice de l'interprofession régionale de la viande bovine. Et ensemble, nous allons proposer des portes ouvertes chez tous les professionnels de la filière : éleveurs, négociants en bestiaux, ateliers de découpe, artisans bouchers ou en grande surface..." L'idée ? "Nos métiers ont évolué et il faut le faire savoir ! Ces portes ouvertes seront l'occasion, pour tous les professionnels, de transmettre leur savoir-faire et leur passion, d'échanger et de répondre à toutes les questions que le consommateur se pose sur ces métiers, sur la viande et l'alimentation en général". Mais aussi de lui rappeler qu'en Bretagne, la filière viande compte 25 000 professionnels, que les deux tiers des exploitations y détiennent des bovins et que la région est la première de l'hexagone en matière d'abattage de gros bovins ou de veaux de boucherie. "Nous avons un vrai maillage du territoire ! Nous allons permettre à chaque consommateur de découvrir la source de son alimentation quotidienne au plus près de chez lui". Et, qui sait, donner l'envie aux jeunes de s'y engager.

 

L'entreprise de l'intérieur

Après la journée "Tous à la ferme" du 10 juin (voir ci-contre), qui permettra au grand public de passer un dimanche à la ferme, une trentaine d'adhérents de Produit en Bretagne ouvriront les portes de leurs usines agroalimentaires du 12 au 16 juin. "En 2017, une opération similaire, organisée par 18 entreprises des Côtes d'Armor, a montré une attente très forte de l'extérieur, consommateurs, familles des salariés, jeunes et étudiants, pour connaître l'entreprise de l'intérieur, indique Loïc Hénaff, le président de Produit en Bretagne, qui a incité fortement ses adhérents à rejoindre la démarche. L'objectif est de donner plus de sens à notre alimentation, de montrer aux Bretons la qualité de nos produits et les progrès accomplis par la filière pour répondre aux attentes des consommateurs".


Les cuisines des filières animales

"Nos usines ? Ce sont en quelque sorte les cuisines des filières animales", explique Emmanuel Le Men, le directeur de Nutrinoë, qui regroupe les entreprises bretonnes de nutrition animale. Pour cette troisième édition de portes ouvertes, elles ont décidé, elles aussi, de s'insérer dans le calendrier Breizh Agri Food. "Nous recevrons les scolaires le vendredi 15 juin, le grand public le lendemain, sur une dizaine de sites". L'occasion de rappeler que la nutrition animale, en Bretagne, regroupe 16 entreprises, 43 sites de production, 4 750 salariés. "Nous fabriquons, tous les ans, 8 millions de tonnes d'aliments, soit la moitié de la production française, destinés à 46 % au porc, 38 % aux volailles, et 14 % aux bovins". Les entreprises mettront aussi l'accent sur leur insertion dans la filière. "Nous utilisons des céréales produites localement et valorisons les co-produits de l'agroalimentaire". Sans oublier de rassurer un consommateur "qui ne sait pas ce qui se passe dans ces grandes tours". Et de faire le point sur les innovations. "En dix ans, l'indice de consommation des animaux a diminué, tout comme leurs rejets, ce qui permet de mieux préserver les ressources".


L'innovation à l'honneur

Du 19 au 22 juin, ce sont les portes ouvertes Innov'action qui vont clôturer cette première édition de Breizh Agri Food. "Contrairement aux autres opérations, à destination des consommateurs, elles sont plutôt destinées aux agriculteurs", rappelle Jean-Hervé Caugant, vice-président de la chambre régionale d'agriculture. Cette année, une trentaine d'exploitations, représentant la diversité de l'agriculture bretonne, présenteront une large palette d'innovations. "Des portes ouvertes qui attirent, tous les ans, 6 à 7 000 visiteurs".

Alors qu'au sein de chacune des structures, le programme se met peu à peu sur pied, Danielle Even veut déjà aller plus loin. "On y réfléchissait depuis plusieurs années. Là, on se jette un peu dans le vide... Mais c'est un rendez-vous qui devrait s'inscrire dans le temps". "En Bretagne, 30 % de la valeur ajoutée dépend de la production alimentaire, rajoute Loïc Hénaff. Ensemble, nous allons construire localement des parcours de visite, redonner aux gens les clés de lecture de leur paysage, maillé de champs, de fermes, d'usines...".

 


Le dimanche 10 juin, tous à la ferme !

Créée en 2012, l'association Agriculteurs de Bretagne s'est fixée pour objectif "de montrer au consommateur que l'agriculture bretonne est l'une des plus belles du monde". Très présente sur les réseaux sociaux, avec près de 8 500 abonnés sur son compte Facebook et plus de 2 000 sur son compte Twitter, l'association multiplie les occasions de communiquer avec le grand public, en étant présente aux Vieilles Charrues, au festival interceltique de Lorient en 2014 ou à Brest 2016... Mais son action phare demeure l'organisation, tous les ans, de l'opération Tous à la ferme, qui ouvre les portes d'une vingtaine d'exploitations au mois de juin sur l'ensemble de la Bretagne et accueille plus de 20 000 visiteurs. "Vaches laitières ou allaitantes, porc, volaille, serres de tomates..., ces portes ouvertes se veulent représentatives des productions bretonnes", indique Danielle Even. L'agriculture bretonne est riche de sa diversité, les portes ouvertes entendent le prouver". Proposant également de nombreuses animations, elles sont aussi un moment de convivialité, partagé le plus souvent en famille.

 

 

De gauche à droite : Emmanuel Le Men, directeur de Nutrinoë, Danielle Even, présidente d'Agriculteurs de Bretagne, Emmanuelle Dupont, directrice d'Interbev Bretagne, Loïc Hénaff, président de Produit en Bretagne, et Jean-Hervé Caugant, membre du bureau de la chambre régionale d'agriculture.
De gauche à droite : Emmanuel Le Men, directeur de Nutrinoë, Danielle Even, présidente d'Agriculteurs de Bretagne, Emmanuelle Dupont, directrice d'Interbev Bretagne, Loïc Hénaff, président de Produit en Bretagne, et Jean-Hervé Caugant, membre du bureau de la chambre régionale d'agriculture. - © Terra

Et aussi...

à la centaine de portes ouvertes qu'organiseront les cinq partenaires de Breizh Agri Food se rajouteront d'autres évènements, comme la fête Agri gourmands, le 16 juin en centre ville de Quimper, les journées Planète Positive de Triskalia ou Solutions d'avenir de la coopérative D'Aucy, des After work sur le porc, organisés par le comité régional porcin. "L'ossature de Breizh Agri Food est connue. Mais des évènements de dernière minute se rajouteront peut-être", indique Danielle Even, qui espère tout à la fois pérenniser cet évènement et rallier de nouveaux partenaires, intéressés par la démarche.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui