Terra 31 mars 2017 à 10h00 | Par Claire Le Clève

Les prêts à l’agriculture en repli en 2016

Christian Talgorn a laissé les clés du Crédit agricole du Morbihan à son successeur Hervé Le Floch, éleveur laitier à Gourin. Dans ce contexte de crise agricole, les prêts à l’agriculture reculent de près de 7 % quand, ailleurs, ils progressent en 2016 pour la première banque morbihannaise dont les résultats marquent de nouveau le pas.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Après 11 année à la présidence de la caisse régionale du crédit agricole du Morbihan, Christian Talgorn a cédé son fauteuil à Hervé Le Floc’h
Après 11 année à la présidence de la caisse régionale du crédit agricole du Morbihan, Christian Talgorn a cédé son fauteuil à Hervé Le Floc’h - © Claire Le Clève

 

Le frémissement tant attendu de l’économie morbihannaise serait à l’½uvre selon les responsables du Crédit agricole. Ils le lisent, non dans le bas de laine que lui ont confié les Morbihannais (près de 11 milliards) et qui gonfle de près de 3 % l’an (+7 % d’encours de Plan d’épargne logement notamment), mais dans les crédits que ces derniers ont contracté en 2016. Première banque du Morbihan en terme de clients, (plus de 400 000), elle l’est également en matière de réalisations de prêts. Et ils s’accroissent. En 2016, les particuliers ne sont pas en reste sur l’habitat grâce aux taux bas, avec une progression de plus 14 % du crédit à l’immobilier, "un record jamais atteint avec de près de 840 millions empruntés", note Pierre-Louis Boissière, directeur général. Un chiffre à mettre en parallèle avec la progression de 14 % des permis de construire et celui de 17 % d’augmentation des transactions immobilières. Mais les taux grimpent à nouveau, par anticipation d’une tendance déjà visible outre Atlantique, préviennent les dirigeants. Le crédit à la consommation pour les particuliers a continué encore à progresser avec plus 17,5 % (145 millions d’euros de prêts consentis). Côté professionnel, les entreprises ont également été demandeuses ayant emprunté 156 millions d’euros, soit une croissance de 18 % de leurs crédits.

 

Veiller au prix d’équilibre

Sur le marché de l’agriculture, l’activité est moins florissante en 2016. "Les années de crises agricoles se suivent", ponctuent les responsables et les investissement ont vu leur repli de 7 % pour atteindre 154 millions de crédits. "En 2015, le porc était touché mais les éleveurs laitiers investissaient dans des robots, ce fut une année record en matière d’investissement", a rappelé Olivier Houssay, en charge des marchés aux entreprises. 2016 aura conjugué crise du lait et celle en porc, "malgré la reprise en fin d’année des prix du porc. On voit de nouveau des projets arriver en début 2017". Reste la situation de crise. "Nous l’avons assumée en restructurant les dettes à hauteur de 18 millions d’euros, ou avec la souplesse des dispositifs flexilait ou flexiporc, en suivant également les recommandations sur l’année blanche", insiste Olivier Houssay. Un système permettant une pause des remboursements pour gérer cette période difficile. "Autant la banque est capable d’accompagner durant une période temporaire. Le problème de fond est d’avoir un prix de revient trop haut par rapport au prix du marché", poursuit-il, en insistant sur la maîtrise du prix d’équilibre en toutes circonstances.

 

Reconnaissant un contexte "global qui continue à être difficile", la banque affiche des résultats commerciaux qualifiés de "solides", avec près de 33 millions de résultat net, ce malgré une érosion pour la deuxième année consécutive, de 4,4  % en 2016.

 

 

Claire Le Clève

 

 

Hervé Le Floch
Hervé Le Floch - © Claire Le Clève

Hervé le Floc’h à la présidence.

Après 11 années à la tête du Crédit agricole du Morbihan, Christian Talgorn a cédé son fauteuil à Hervé le Floc’h élu à la présidence, jeudi dernier. Âgé de 54 ans, cet agriculteur est installé depuis 1991 à Gourin en production laitière. C’est après un cursus agricole et 5 années dans l’enseignement qu’il aura franchi le pas, en Gaec avec sa mère, puis seul, sur une ferme avec 50 vaches sur 100 ha. Dès 1998, il s’ est investi au sein de la caisse locale de Gourin, prenant sa présidence en 2005 puis intégrant progressivement conseil d’administration puis bureau de la caisse régionale en 2010 pour en être élu président, le 23 mars dernier. "Je poursuivrai à ma manière la politique menée ", a-t-il déclaré à l’issue de son élection préparée depuis 2 ans par son prédécesseur. "J’aurai un ½il plus attentif sur l’agriculture" a souligné le nouveau président du Crédit agricole du Morbihan également adjoint au maire de Gourin et vice-président aux finances de Roi Morvan communauté.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes