Terra 05 octobre 2017 à 08h00 | Par Propos recueillis par Claire Le Clève

Ohhh la vache ! Le salon de l’agriculture des 14 et 15 octobre à Pontivy

Il y aura de quoi faire et voir lors du salon Ohhh la vache de Pontivy, les 14 et 15 octobre prochains. Un rendez-vous à l’initiative des éleveurs du Morbihan qui, chaque année, portent un peu plus haut et vers le grand public les savoir-faire de toutes les filières agricoles, jouant le décloisonnement. Découvrir en s’amusant, c’est aussi la promesse de ce salon, dont Terra vous révèle nouveautés et valeurs sûres en guise d’invitation à venir en découvrir toute la diversité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Gaëtan Le Seyec, président de la société départementale d’élevage de l’agriculture.
Gaëtan Le Seyec, président de la société départementale d’élevage de l’agriculture. - © Tera

"C'est un collectif, chacun apporte sa pierre à l'édifice"

Un nouveau président est aux rênes de cet évènement créé et porté par la SDA, la société départementale d'élevage de l'agriculture. Rencontre avec GaÎtan Le Seyec, agriculteur en Gaec à Guern, Élu à la chambre d'agriculture du Morbihan et président du comité territorial de la région de Pontivy.

Comment abordez-vous cette neuvième édition de Ohhh la vache ?

Gaëtan Le Seyec. Sereinement ! Cela fait dix ans que je suis ce dossier pour la chambre d’agriculture, j’étais secrétaire général au sein du bureau de la SDA, maintenant président. C’est donc sous le signe de la continuité que se déroulera cette 9e édition… J’en profite d’ailleurs pour souligner le travail de Yannick Rolland qui en a assuré la présidence durant vingt ans, contribuant notamment à donner au concours d’élevage une nouvelle envergure, en faire un événement qui compte en Bretagne. Beaucoup de travail a été fait, le changement d’identité pour marquer l’orientation grand public du salon, l’ouverture aux producteurs locaux. On assiste à sa montée régulière en puissance, que ce soit en matière de visiteurs, avec près de 30 000 l’an passé - il faut les accueillir et bien, les intéresser, les divertir...- ou que ce soit avec nos partenaires qui ne se contentent plus d’apporter leur soutien par du sponsoring mais qui s’y implantent physiquement durant les deux jours. Et puis la SDA, c’est un collectif composé des syndicats de races et des réseaux de l’agriculture et de ses centres de formation, de ses organismes techniques. Le travail et l’investissement de chacun font la réussite de l’ensemble. C’est un collectif de collèges que je fédère, chacun apporte sa pierre à l’édifice, chacun a un rôle à jouer. Alors c’est vrai que je suis le local de l’étape, ça facilite les choses en termes de représentation.

L'emprise territoriale se renforce-t-elle ?

G.L.S. Incontestablement. Cette nouvelle édition va en être l’illustration. Le pôle élevage reste dans la continuité avec l’organisation des concours de races qui vont nous permettre de voir les plus beaux fleurons, bovins ou équins, du département ou de la région, idem pour la partie "Savourez la Bretagne" avec les producteurs locaux. La différence va se jouer sur la partie matériels avec près de 3 000 m² d’exposition et l’ensemble des concessionnaires présents. Cela donne une dimension tout autre à l’agriculture, une diversité intéressante pour les agriculteurs et aussi pour le grand public qui va pouvoir s’en approcher, monter dans une moissonneuse, appréhender la technologie et le matériel embarqué. C’est intéressant ! C’est aussi la marque d’un soutien à l’agriculture qui est une longue chaîne, avec une implication forte sur le territoire en terme économique, dont chacun est un maillon.

Quelles sont les nouveautés cette année ?

G.L.S. Nos quatre pôles élevage avec 500 animaux, matériel, produits locaux et grand public seront toujours biens présents et étoffés. La race à l’honneur cette année est la race Charolaise avec le concours inter-régional samedi matin. Et pour mieux équilibrer l’accueil du grand public qui privilégiait le dimanche, nous avons renforcé et créé des animations supplémentaires le samedi. Avec des ateliers maquillages pour les enfants et jeux des cinq sens. Nouveauté encore avec l’exposition "Le talent est dans le pré" : on y valorise des œuvres et des réalisations atypiques et artistiques d’agriculteurs ou de futurs agriculteurs. Nous aurons un street artist en performance durant tout le week-end, c’est un lien qui se tisse entre le monde urbain et rural, c’est aussi ça Ohhh la vache. Et puis je voudrais tirer mon chapeau à tous les jeunes des établissements scolaires agricoles qui viennent en renfort pour nous donner un coup main. C’est un vrai soutien humain qui permet aussi de les mettre en responsabilité. C’est aussi souvent le début d’une vie de passion.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui