Terra 09 mars 2017 à 10h00 | Par Claire Le Clève

L’après session : six réunions locales sur le lait

Un prix du lait qui reste dramatiquement bas, des trésoreries toujours aussi exsangues et des questions qui vont bon train. Alors que la session de la chambre d’agriculture du Morbihan, hier à Vannes, a fait le point sur l’organisation de la filière, les élus du bureau de la chambre organisent six réunions dès lundi prochain pour présenter les propositions débattues hier. Le point avec Laurent Kerlir, président de la chambre d’agriculture du Morbihan.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Laurent Kerlir, président de la chambre d'agriculture du Morbihan
Laurent Kerlir, président de la chambre d'agriculture du Morbihan - © CLC

 

 

Terra : Pourquoi organiser cette série de réunions ?

Laurent Kerlir : "On connaît la situation en lait. Sans noircir le tableau, ça ne va pas. On a tous des problèmes de trésorerie dans nos exploitations. Et les éleveurs ne comprennent pas. On nous parle d’un manque de beurre avec des prix qui flambent mais notre prix du lait reste désespérément bas ! Nous avons souhaité en session faire un point sur l’organisation de filière avec Benoît Rouyer du Cniel et Maude Marguet chargée de cette question à la chambre régionale. Nous avons listé de très nombreuses questions tant sur l’actualité du marché, ces stocks européens de poudre de lait, le bilan des mesures de restriction volontaire, les perspectives d’évolution de la collecte, les nouveautés qu’apportent la loi Sapin… Tant sur l’état des marchés laitiers que la consommation… On a aussi élaboré nos propositions par rapport à tout cela. Et nous voulons échanger avec nos collègues au terrain, dialoguer, débattre et porter tous ces éléments de compréhension sans omettre là où nous pouvons leur venir en appui, accompagner. C’est notre mission.

 

Terra : Pour quels marchés demain ?

Les attentes des consommateurs nous donnent de bonnes indications pour répondre au marché demain. Ce sont des pistes, comprendre ce marché pour sécuriser le marché intérieur. Aujourd’hui, en GMS ou en restauration collective, seule la réponse par le prix est prise en compte. On est de fait hors course car on est toujours plus chers ! Il faut introduire d’autres critères, mettre en valeur nos produits par leur qualité, leurs cahiers des charges, la distance de production par rapport à la consommation, le bilan carbone, les conditions de production. On peut déjà commencer à le faire. Alors il faut anticiper. Ce ne sera pas d’opposer un marché à un autre, le bio, le sans OGM, le produit au pâturage etc... L’ambition est de faire monter tout le monde. On n’en est plus à la charte des bonnes pratiques d’élevage. Le consommateur veut autre chose. Il faut organiser cette réponse par rapport à son attente, écouter et demain produire avec une revalorisation et un prix. L’idée est de travailler de cette manière sur toutes les filières. On patine, il faut avancer.

 

Propos recueillis par Claire Le Clève

 

Accroche : Il faut organiser cette réponse par rapport à l’attente des consommateurs

 

 

 

 

Prenez date

Les élus chambre d’agriculture vous invitent à participer aux réunions programmées de 14 h à 16 h dans votre antennes locale

Date Lieux Adresses Horaires

Lundi 13 mars Hennebont Antenne chambre d’agriculture 14h - 16h

Mercredi 15 mars Vannes Siège chambre d’agriculture 14h - 16h

Mercredi 15 mars Ploermel Bâtiment COMETIAS 14h - 16h

Vendredi 17 mars Pontivy Antenne chambre d’agriculture 14h - 16h

Lundi 20 mars Le Faouet Antenne chambre d’agriculture 14h - 16h

Lundi 20 mars Questembert Antenne chambre d’agriculture 14h - 16h

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui