Aller au contenu principal

Transmettre son exploitation : un acte citoyen

C'est cette semaine que se déroulait la sensibilisation à la transmission. Pour lancer l'événement, un rendez-vous était donné à Balazé (35), ou Emmanuel Jeusse a repris l'exploitation de Michel Painchaud.

De gauche à droite, Emmanuel Jeusse, Michel Painchaud et Danielle Even.
De gauche à droite, Emmanuel Jeusse, Michel Painchaud et Danielle Even.
© terra

Emmanuel et Michel, c'est l'exemple d'une transmission. Salarié chez un voisin, quand Emmanuel Jeusse apprend que la ferme de Michel Painchaud va être à reprendre, les deux hommes ne vont pas traîner à se mettre d'accord. Le diagnostique de reprenabilité est fait par l'Adasea, et Michel parraine Emmanuel pendant 6 mois. Il reprend l'outil de travail, les bâtiments, et un peu de terre, Michel louant le reste. Mais transmettre son exploitation n'est pas toujours aussi simple, surtout lorsque l'on a pas anticipé. Les structures syndicales ou professionnelles ont depuis longtemps une politique d'engagement sur l'installation. En revanche, quid de la transmission ? Pourtant l'enjeu est énorme. "Dans les 10 ans, il y aura 48% des exploitations bretonnes qui seront à reprendre", constate Danielle Even, élue à la chambre d'agriculture de Bretagne. Quand on ajoute à cette donnée le vieillissement que connaît le monde agricole, on comprend mieux l'importance d'anticiper la transmission de son exploitation, pour  se donner le temps de se poser les bonnes questions. Avec pour tous les acteurs qui interviennent sur cette question, la volonté de voir la transmission, en faveur de l'installation. Ce qui est dans la réalité est loin d'être toujours le cas : bien que le cédant soit au départ favorable à la transmission en faveur de l'installation, seule une exploitation sur trois permet l'installation d'un jeune, soit pour notre région, un solde négatif d'environ 1000 exploitations par an. Cette tendance est le fruit d'une évolution du monde agricole vers celui de l'entreprise, avec un développement du statut sociétaire, auquel il faut ajouter un contexte économique changeant, et une forte pression foncière, qui ne font que compliquer les dossiers. En réunissant tous les acteurs de la transmission, le CRIT* a pour objectif est d'apporter des solutions pour faciliter ces reprises, car, comme l'a souligné Danielle Even, "l'enjeu pour la Bretagne, est de conserver une agriculture diversifiée, forte et créatrice d'emplois".

Arnaud Marlet

* Le CRIT réunit l'ensemble des acteurs de l'installation en agriculture (jeunes agriculteurs, chambres d'agriculture, JA, FRSEA, Confédération paysanne, Réseau Impact), sous l'égide de l'Etat et du Conseil régional.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité