Aller au contenu principal

Plan Méthanisation
1000 méthaniseurs à la ferme pour

Vendredi dernier à Moustoir-Remungol (56), Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture et Delphine Batho ont détaillé leur copie concoctée pour passer de 90 à 1000, le nombres d'unités de méthanisation à la ferme. Un plan qui combine production d'énergie et autonomie en azote.



 





 





Il y a d'abord le constat dressé par
Stéphane Le Foll,"il existe à peine 90 unités de
méthanisation en France contre 7000 en Allemagne
". Le plan
Emaa pour "Energie Méthanisation Autonomie Azote" vise
donc à rattraper ce retard, "en générant 2 milliards
d'investissement
", mais pas simplement. Il combine plusieurs
objectifs avec "une valorisation des effluents d'élevage en
les transformant en énergie et en utilisant le digestat pour la
fertilisation des sols
", a résumé le ministre de
l'agriculture devant la centaine d'invités qui s'étaient déplacés
sur l’exploitation porcine de Jean Marc Onno, vendredi dernier,
dans le Morbihan. Et dans le débat sur la transition énergétique
cher à Delphine Batho, ministre de l'écologie, "il y a la
conduite du pacte énergétique breton. L'engagement du monde
agricole dans la méthanisation et sa contribution à la transition
énergétique doit permettre de contribuer notre indépendance
énergétique et à la sécurité de l'approvisionnement en
Bretagne",
n'a pas caché
la ministre pour promouvoir "des circuits courts
énergétiques",
combiné à
un cycle plus vertueux de l'azote, "en réduisant
l'utilisation d'azote minéral qu'on achète",
a
enchaîné Stéphane Le Foll.





Des ambitions et peu de moyens


Quant aux moyens mis en face de ces
ambitions ? Ils restent faibles dans un contexte de réduction
budgétaire et consistent en la mobilisation d'outils publics, et de
soutien, déjà en place. Dans cette boîte à outils dévoilée
vendredi, côté azote, ce sont 10 millions d'euros pour le lancement
d'un appel à projets "gestion collective et intégrée de
l'azote" où la méthanisation a toute sa place, a prévenu le
ministre. C'est aussi l'annonce de la mobilisation de la banque
publique d'investissement (Oseo) pour apporter des garanties
d'emprunts aux porteurs de projet. C'est encore l'homologation du
digestat. "On se donne 6 mois pour lui donner un statut et
qu'il devienne fertilisant à l'automne 2013
", a annoncé le
ministre devant des représentants de la profession qui l'attendaient
sur la question des prix. Car avec un investissement moyen de 800 000
euros pour une installation de 150 Kw, "tout le monde ne
pourra pas y aller même si c'est intéressant
", estime
Frédéric Daniel, président de JA56. Pas de doute pour Laurent
Kerlir, président de la chambre d'agriculture du Morbihan,"la
méthanisation est une bonne chose, c'est l'une des réponses sur
l'azote mais ce n'en n'est pas une face à la problématique de prix
que nous subissons dans toutes nos filières
". Et c'est à
huis clos, que les organisations professionnelles et syndicats ont
retrouvé en fin d'après midi les ministres, à la salle des fêtes
de Moustoir-Remungol, pour en débattre à l'abri des micros.


Claire Le Clève








 



Méthanisation agricole, des attentes


Pour Jean Marc Onno, membre de
l'association des méthaniseurs de France, encourager la
méthanisation agricole passe par la valorisation de la chaleur mieux
primée, des modalités de soutien à l'utilisation d'effluents
d'élevage et de Cive (cultures intermédiaires à vocation
énergétique) plus encouragées, un soutien aux petites
installations agricoles, et une fiscalité adaptée. "Faites moi
venir à Bercy" a-t-il lancé avec humour. Mais c'est aussi un
soutien à la valorisation du digestat et une simplification dans le
gestion administrative qu'il a réclamé auprès de Stéphane Le Foll
et de Delphine Batho.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité