Aller au contenu principal

Jacques Jaouen
134 920 emplois bretons à soutenir

"Les Chambres d’Agriculture de Bretagne ont réalisé une étude approfondie pour mesurer l’impact en termes d’emplois directs des différentes filières agricoles et agroalimentaires en Bretagne. Sur 2012/2013, elles totalisaient 134 920 emplois directs répartis entre la production agricole (41 %), les industries en amont et en aval de la production (49 %) ainsi que les services directs à la production agricole et agroalimentaire et les organismes divers au service de l’activité agricole (10 %). "Ces 134 920 emplois représentent 10 % de l’emploi total breton." "On pourrait ajouter que l’agriculture et l’agroalimentaire génèrent de très nombreux emplois indirects (transports, construction de bâtiments, commerce de gros et négoce, équipementiers, fabrication d’emballages etc...)." "Des menaces lourdes pèsent sur ces secteurs depuis ces dernières années, et la tendance se poursuit en 2014. L’enjeu essentiel est de savoir si aujourd’hui et collectivement, nous souhaitons agir pour conserver ces emplois et préparer l’avenir." "Les fournisseurs, les producteurs de porcs fournissant à Gad, et sans doute beaucoup de salariés, ont sûrement poussé un ""ouf"" de soulagement, en apprenant la confirmation de la reprise de l'abattoir par SVA, filiale d'Intermarché. Si chacun se félicite de la pérennisation de l'outil, personne n'oublie les 250 familles qui sont aujourd'hui dans la difficulté. Cette fin « heureuse » ne fait en aucun cas oublier les fermetures d'usines, d'ateliers, d'exploitations, qui se sont multipliées ces dernières années. Le triptyque agriculture/agroalimentaire/alimentation est une richesse fragile." "Qu’il s’agisse des pouvoirs publics, des industriels, des filières, de la grande distribution ou des consommateurs, le maintien et le développement de la production agricole est l’affaire de tous et passe par les choix et les décisions de chacun." "L'agro-alimentaire, l'agriculture ont fait le choix de se battre, et de continuer, malgré les difficultés. Si LDC, Doux, GAD, SVA, font encore l'actualité cette semaine c'est parce qu'ils se réorganisent, qu'il se restructurent, qu'ils se bougent, qu'ils bousculent l'organisation en place. C'est positif et indispensable. Mais les solutions ne sont pas toutes entre leurs mains." "Je me félicite aujourd'hui d'entendre le nouveau Ministre de l'économie E. Macron parler de ""manque de compétitivité de l'économie française"", souhaiter de la "flexibilité", la "simplification" et de "libérer" l'économie. Je souscrits totalement à" son diagnostic de l'économie et je l'invite à prendre rapidement des décisions en cohérence avec ses déclaration. Car il est urgent de sortir du cadre actuel, d'agir collectivement afin de préserver ce pilier de notre économie, vital pour l’emploi dans notre région."

Jacques Jaouen président de la Chambre régionale d'agriculture de Bretagne
Jacques Jaouen président de la Chambre régionale d'agriculture de Bretagne
© terra
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité