Aller au contenu principal

2 789 projets de vente de foncier notifiés pendant le confinement

Pendant le confinement, les ventes de foncier ont continué, à un rythme diminué d’environ 50 %, et selon des procédures adaptées, pour ne pas bloquer totalement toutes les transactions. En Bretagne ce sont ainsi 2 789 notifications de ventes par les notaires qui ont été enregistrées par les équipes de la Safer - en télétravail bien sûr - et des attributions qui ont été traitées par des comités techniques en réunion téléphonique,… la mécanique ne s’est pas arrêtée.

Pendant le confinement, les ventes de foncier ont continué à un rythme diminué pour ne pas bloquer totalement toutes les transactions.

Du 1er janvier 2020 au 11 mars, 5 687 ventes avaient été notifiées à la Safer. Du 11 mars au 28 avril, 2 789 ventes "seulement" ont été notifiées, soit - ramené au nombre de semaines -, une chute de plus de 50 %. Mais l’important était que la "mécanique" ne soit pas totalement bloquée.

Le numérique en soutien
Pour Thierry Couteller, directeur de la Safer Bretagne, il a ainsi fallu trouver les moyens pour que des situations ne soient pas bloquées, qu’il s’agisse de l’adoption des signatures électroniques, les réunions du comité technique par vidéo conférence ou en conférence téléphone.
Au 13 janvier, tous les dossiers étaient suspendus. Mais il a bien fallu trouver une solution pour permettre à une personne de signer l’acte de vente concrétisant par exemple un déménagement indispensable et prévu de longue date, ou à tel exploitant d’entrer dans les terres pour préparer les semis de maïs sans attendre un futur déconfinement. "La Safer a fait le maximum pour répondre aux attentes et aux demandes des notaires et de leurs clients", glisse Thierry Couteller qui souligne le plan de continuité d’activité mis en place. Celui-ci a permis d’assurer le maintien de la transparence du marché foncier, au travers notamment de la poursuite des appels à candidatures dans la presse et notamment dans Terra, mais aussi le traitement des demandes des notaires et de leurs clients.
Thierry Couteller souligne d’ailleurs un aspect plutôt inattendu de ce confinement, à savoir la forte hausse de demandes de maisons et de biens immobiliers en campagne, de citadins qui, confinés, se préparent au jour d’après… voire au prochain confinement !

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
PCAEA : des nouveautés dans les appels à projets qui viennent d’être ouverts
La Région Bretagne vient de lancer trois appels à projets 2021 du plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations…
Publicité