Aller au contenu principal

Productions :
2006 une année riche d'enseignements

Nombreux étaient les participants réunis au rendez-vous annuel de CER France Côtes d'Armor, appelé "Journées partenaires". En entrée, une présentation du panorama des productions costarmoricaines en 2006. Petit tour d'horizon des chiffres.

Une journée dédiée aux partenaires institutionnels de CER France Côtes d'Armor.
Une journée dédiée aux partenaires institutionnels de CER France Côtes d'Armor.
© TERRA
Porcs
Avec un indice de consommation moyen de 3, la technique fait toujours mieux. En dix ans, c'est 0,2 d'indice de gagné, ce qui équivaut à 115 000 tonnes d'aliments en moins, souligne Georges Douguet qui met en avant la modernisation des élevages pour poursuivre la progression. Côté charges, la situation est plus tendue, dans une filière où 35% du coût de production est lié aux charges de structure. Après deux années de coût de revient extrêmement bas (1,19 - 1,20 €/kg), le prix de l'aliment ne cesse de grimper depuis octobre 2006. Quel sera le scénario en 2008 ? Un aliment très cher et un prix du porc sous pression ? Pour le spécialiste, il faut s'y préparer et déjà anticiper : une hausse durable semble inévitable à moyen terme. "Il faudrait une hausse compensatrice du prix de la viande pour éviter une baisse de rentabilité à la production". Or, la période déterminante, de juin à septembre, débute sur un marché atone. "Nous avons perdu quinze jours par rapport à l'année passée. La clôture de septembre sera déterminante", annonce Georges Douguet.

Volailles de chair
Conséquence de la grippe aviaire, le revenu des aviculteurs des Côtes d'Armor en 2006 a chuté de 23%, en raison de l'allongement des vides sanitaires (poulets export) et du prolongement de la durée d'élevage (dindes). Il s'élève à 11 960 € en moyenne par UTH familiale (UTHF), avec des écarts importants entre éleveurs. Si la consommation des ménages a repris, les difficultés de renégociation des contrats et la hausse des charges impactent la filière.

Lait
Entre 2003 et 2006, le prix du lait a baissé de 33,5 €/1000 litres, compensé légèrement à hauteur de 36 € (ADL).
En 2006, le prix du lait payé au producteur s'élève à 283,7 €/1000 litres (clôture décembre). Contrairement aux productions hors-sol, les charges de structure en lait équivalent à environ 60% du coût de production. À 236 €/1000 litres de lait, elles se sont stabilisées, en partie par l'augmentation du volume qui a permis d'atténuer la hausse. A noter l'envolée du poste carburants/ha de 45% en deux ans. L'année écoulée a vu un coût alimentaire au plus bas de la courbe. Côté revenu, 15 560 €/UTHF représente le revenu moyen annuel d'un producteur de lait sur la période 2002/2006. "Et si la taille des exploitations demeure relativement modeste (281 000 litres en moyenne)", indique Laurent Marc, "la courbe a pris un virage et s'accélère depuis 2 à 3 ans".

Viande bovine
En Côtes d'Armor, le revenu moyen sur cinq ans des producteurs de viande bovine (avec vache allaitante) s'élève à 17 360 € par UTHF, avec un pic en 2006 à 20 653 €. Après cette performance, les cours retombent. Le retour de la volaille dans les assiettes et la chute des exportations vers l'Italie pénalisent en 2007 les cours des jeunes bovins et des broutards, explique-t-on à CER France Côtes d'Armor.
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité