Aller au contenu principal

2017 annonce une légère embellie

C'est désormais une tradition. À l'occasion du Space, le Crédit Agricole publie ses résultats sur le marché de l'agriculture. Si 2017 annonce une reprise de l'activité, la prudence reste de mise, avec des résultats hétérogènes, au sein des territoires mais aussi des filières.

De gauche à droite, Rozanne Dodard Latimier, Roger Andrieux, et Jean-Christophe Roubin.
De gauche à droite, Rozanne Dodard Latimier, Roger Andrieux, et Jean-Christophe Roubin.
© Terra

2016 a été une année horrible pour l'agriculture française, avec des difficultés économiques, climatiques, et des crises sanitaires", rappelle Roger Andrieux, président de Crédit Agricole Bretagne. Le montant des crédits réalisés aux agriculteurs a connu une baisse de 3 %, notamment avec une chute du machinisme très nette. En 2017, la collecte augmente et les prêts sont en légère baisse mais se stabilisent. "On ressent encore les effets de 2016 et le contexte prix, mais on a vu une embellie sur le marché du porc", explique Roger Andrieux.

Au niveau breton, le constat est identique. En 2017, la collecte augmente de 7 % et la réalisation de crédits de 2,6 %, après une baisse de 7 % en 2016. "L'agriculture bretonne reprend un peu de couleurs même s'il convient de rester prudents, car cette légère embellie cache des situations très contrastées", développe Rozanne Dodard Latimier, directrice du marché agricole au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine.

L'installation des jeunes agriculteurs reste une des priorités dans l'accompagnement du Crédit Agricole. En Bretagne, 2e région en termes d'installation, 472 JA se sont installés en 2016 et on estime à 15 % la progression du nombre d'installations en Bretagne en 2017, soit environ 540 nouvelles installations. Pour les accompagner au mieux, un nouveau dispositif a été mis en place : L'installation by CA. "Cette nouvelle offre intègre un prêt à l'installation avec des modulations d'échéances, un volet assurantiel incitatif, une offre monnétique avantageuse pour ceux qui souhaitent développer les circuits courts, un volet e-commerce, et une offre de télésurveillance", explique Jean-Christophe Roubin, directeur de l'agriculture au Crédit Agricole.

L'agriculture a de plus en plus besoin de se sécuriser. Pour y contribuer, le Crédit Agricole joue d'une part la carte de l'accompagnement, avec notamment aujourd'hui 35 administrateurs référents en Bretagne. Ces derniers portent leur regard de professionnel sur l'entreprise. Ils peuvent intervenir sur des situations difficiles ou des projets de développement ou d'installation, en appui du conseiller. L'autre volet de la sécurisation est mis en place par les assurances. D'ailleurs, on note pour l'année 2016, une augmentation de la garantie sur le multirisque de plus de 10 % par rapport à 2015, de plus de 11 % sur les automoteurs et de 50 % sur la mortalité des animaux.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité