Aller au contenu principal

Manifestation du 16 octobre
2500 agriculteurs à Rennes

Signe du désarroi qui frappe toutes les productions agricoles françaises, les agriculteurs se sont mobilisés en masse, le 16 octobre, dans toute la France à l'appel de la FNSEA et des JA.

Ils ont été 52 000 à répondre à l’appel de la FNSEA  et des JA pour réclamer au président de la République et au Gouvernement un plan d’urgence de soutien à l’agriculture. Comme cela a été fait pour les banques et le secteur automobile, il y a quelques mois.

Précédés d’animaux, et accompagnés de leurs tracteurs, les agriculteurs ont manifesté dans le calme, en recueillant au passage le soutien de la population. Ils étaient plus de 5000 à Avignon et à Toulouse où ils ont distribué du lait sur la place du Capitole. 4000 agriculteurs ont manifesté à Nantes et à Poitiers, 2500 à Rennes. A Metz, 1600 tracteurs et 3000 agriculteurs ont défilé dans la ville. A Clermont-Ferrand, 500 tracteurs ont envahi la place de Jaude, après avoir bloqué l’autoroute dans la matinée pour accéder au centre ville. Après avoir interpellé Bruno Le Maire au Sommet de l’Elevage, ils étaient 2500 à parcourir les rues de la ville.

Opération commando à Paris, où une centaine de Jeunes Agriculteurs d’Ile de France ont bloqué la circulation sur les Champs Elysées pendant trois heures, en début de matinée en répandant de la paille sur la chaussée, avant de la brûler avant de se disperser. Leurs aînés ont pris le relais quelques heures en enflammant des pneus au rond point des Champs Elysées avant de s’installer sur l’Esplanade des Invalides avec des sacs de blé et des cageots de salade. Une délégation a été reçue au ministère de l’Agriculture.

Fin octobre ?

Jean-Michel Lemétayer a insisté auprès du président de la République qu’il entende  « la détresse des agriculteurs » et y réponde dans les jours qui viennent. La FNSEA estime à 1,4 milliard le besoin de financement de l’agriculture pour faire face à des situations d’urgence : un milliard de liquidité à accorder par les banques dont le coût financier serait pris en charge par l’Etat (50 millions d’euros. Auquel s’ajoute la prise en charge pour les agriculteurs les plus en difficulté de la taxe sur le foncier non bâti (200 millions d’euros) et la poursuite du remboursement de la TIPP sur le gaz et de la TICGN sur le gaz (170 millions d’euros)

Nicolas Sarkozy a affirmé pour sa part dans une interview qu’il prendrait « des initiatives fortes » d’ici la fin octobre pour l’agriculture.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité