Aller au contenu principal

Châteaulin, Kerliver et Suscinio
3 sites, une seule école d'agriculture

Le 1er janvier dernier, les lycées agricoles de Châteaulin-Kerliver et de Morlaix ont fusionné, pour donner naissance à un établissement accueillant plus de 850 élèves et près de 200 salariés.

De gauche à droite : Pierre Dubois, directeur adjoint chargé du site de Châteaulin, Hervé Guyot, directeur adjoint chargé du site de Kerliver, Véronique Heriaud, conseillère régionale,  Dominique Pourtier, directeur du nouvel établissement, et Sandrine Leroux, directrice adjointe chargée du site de Suscinio.
De gauche à droite : Pierre Dubois, directeur adjoint chargé du site de Châteaulin, Hervé Guyot, directeur adjoint chargé du site de Kerliver, Véronique Heriaud, conseillère régionale, Dominique Pourtier, directeur du nouvel établissement, et Sandrine Leroux, directrice adjointe chargée du site de Suscinio.
© Chantal Pape

Après le centre de formation par apprentissage de Kerliver, à Hanvec, c'est au tour du lycée de Suscinio, à Morlaix, de rejoindre le lycée de l'Aulne, à Châteaulin. "Une formidable opportunité, insiste Dominique Pourtier, le directeur du nouvel établissement. Nous avions déjà l'habitude de travailler ensemble. Nous avions envie d'aller plus loin".

Une large palette de formations

Le rapprochement permet désormais d'offrir, en un seul établissement, une large palette de formations, du service aux personnes à la vente de produits horticoles en passant par la production maraîchère et horticole, l'aménagement, les travaux paysagers... et de niveaux, des 4ième et 3ième au BTS gestion et protection de la nature, en passant par le CAP, le BEP, et les bac pro, technologique ou S.
"Il permet aussi de mieux valoriser l'existant, explique Dominique Pourtier. Suscinio dispose d'une exploitation tournée vers le maraîchage bio, et Kerliver propose un BPREA productions maraîchères bio, par exemple". C'est sans doute aussi la fusion qui leur a permis de décrocher un poste d'ingénieur chef de projet, chargé de développer le lien avec la recherche sur l'exploitation de Suscinio, qui travaille déjà avec IBB, Inter Bio Bretagne. "Son travail va aussi nourrir les enseignants et aura des répercussions sur la pédagogie mise en oeuvre au sein de l'établissement".
"Le regroupement nous rendra aussi plus crédible, rajoute Dominique Pourtier. Vis à vis de nos partenaires, du Conseil régional, qui octroie une dotation de fonctionnement aux lycées, et de l'Etat, au moment de négocier de nouvelles ouvertures de classes".

 

En pratique

Les prochaines portes ouvertes de l'atablissement auront lieu :
- les 12, 13 mars et 30 avril à Suscinio,
- les 20 mars et 10 avril à Kerliver,
- les 27 mars et 7 mai à Châteaulin.
Renseignements au 02 98 86 05 43.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Elevage bio cherche repreneur
A l’occasion du cap symbolique des 1 000 fermes bio en Finistère, le Gab tire la sonnette d’alarme : en bio aussi, le…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité