Aller au contenu principal

Carrefour
4 hypermarchés bloqués

Au slogan "Vos achats sont vos emplois", les éleveurs des JA et FDSEA de Bretagne ont bloqué, lundi midi, durant près de 5 heures, les entrées des hypermarchés Carrefour de Vannes, Brest, St Brieuc et Rennes.

depuis mi avril, les actions se multiplient pour demander la revalorisation et la mention d'origine
depuis mi avril, les actions se multiplient pour demander la revalorisation et la mention d'origine
© claire le clève

"On demande que soit affichée clairement l'origine des produits" répète François Vally, producteur de porcs dans le Morbihan et responsable de la section porcine de la FRSEA. Devant les trois entrées de l'hypermarché de l'enseigne, à Vannes, les producteurs font le blocus. Round-ballers, gravats et banderoles ont été déployés pour en empêcher l'accès aux consommateurs, nombreux, venus y déjeuner ou faire leurs courses. "Allez chez Leclerc-les invitent les producteurs-mais pas d'illusion la semaine prochaine, ce sera à leur tour". Depuis la mi avril, les opérations se multiplient pour demander "la revalorisation de toutes nos productions. Que ce soit en porcs, volailles, lapin ou œufs à quoi s'ajoute la mention d'origine", énumèrent-ils. Aujourd'hui, c'est le blocus de l'enseigne Carrefour dans le Grand Ouest, "pour leur faire perdre de l'argent. On en perd tous les jours. Le kg de porc nous coûte 1,80 euro à produire. On nous l’achète à 1,50, manquent 30 centimes du kg. Un éleveur de 200 truies et 5 000 charcutiers perd 2 000 euros par semaine", martèle -t-il.

 

"Derrière, ce sont nos emplois"

 

Et François Vally, éleveur à Ruffiac, de détailler le processus à l’œuvre. "Carrefour et Leclerc se livrent à une guerre des prix sans merci et ça se fait sur le dos des producteurs", estime t-il. "En porc, 75 % de la viande est transformée. Les grandes surfaces qui distribuent 60 % des volumes, exercent une pression de prix bas sur les salaisonniers, les poussant à s’approvisionner au moins cher". Déficitaire en jambon, la France importe de chez ces voisins européens ces pièces. Et de dénoncer les emplois qui coûtent 7 euros de l'heure en Allemagne quand les mêmes, en France, en coûtent 25. "Attention, on ne demande pas que les salaires baissent en France mais que cette distorsion de concurrence cesse en Allemagne". La solution ?"Affichons l'origine et arrêtons de tromper le consommateur. Car derrière ce sont nos emplois, ici. On le voit avec Doux, avec GAD. On demande un peu de patriotisme dans les achats".

 

Claire Le Clève

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité