Aller au contenu principal

Le Saint
50 ans de passion pour les fruits et légumes

Il y a 50 ans, Louis Le Saint vendait les légumes de l'exploitation familiale sur les marchés de Brest. Depuis, l'entreprise n'a cessé de croître et compte désormais 544 salariés, répartis entre la maison mère et ses 8 filiales.

Bien qu'il soit en retraite depuis une bonne dizaine d'années, Louis Le Saint, bon pied, bon œil, continue à fréquenter la "salle à jus" de l'entreprise au moment de la pause café et ne boude pas son plaisir à l'heure de raconter ses débuts. "Je me souviens de nos premiers bâtiments : c'était en 1961, des baraques en bois, construites par les allemands pendant la guerre, que nous avions démontées à Brest et remontées à Bourg Blanc".

8 filiales et 544 salariés

Au fil des ans, l'entreprise grandit et compte aujourd'hui 8 filiales, présentes en Finistère, Côtes d'Armor, Calvados, Morbihan, Loire Atlantique et Vendée. "Et, depuis 2000, nous avons rajouté la marée, les fleurs et les plantes aux fruits et légumes", explique Gérard Le Saint, qui dirige la société avec son frère Denis. L'entreprise emploie 130 salariés sur le site de Bourg Blanc, 544 en y incluant les filiales.
*"Mais tout n'a pas toujours été simple, se souvient Denis Le Saint, qui évoque, entre autres, la mise en place des centrales d'achat par la grande distribution, au début des années 90. "Du jour au lendemain, nous avons perdu une grande partie de notre chiffre d'affaires". Il a alors fallu trouver d'autres clients ou revenir vers les grandes surfaces, en complément de gamme ou en dépannage.
Aujourd'hui, 150 000 tonnes de marchandises transitent tous les ans dans les entrepôts, avant de repartir, pour moitié vers les grandes surfaces et pour moitié vers les collectivités : restauration collective (écoles, hôpitaux, maisons de retraite...) ou commerciale. Adhérent de Creno, Le Saint gère aussi deux bureau d'achat pour le groupe national : à Saint Pol de Léon pour les choux-fleurs, artichauts..., et à Angers pour les pommes et les poires.

 

Salade fraîche ou en sachet ?

A Bourg Blanc, les entrepôts couvrent 5 000 m², avec trois zones de températures différentes, du moins froid, réservé aux ananas ou bananes, au plus froid, où passent, tous les ans, 3 000 t de frites fraîches, 2 000 t de pommes de terre sous vide, sans oublier la salade en sachet, un produit qui ne cesse de se développer, au point de représenter aujourd'hui autant de volume que la salade fraîche.
A réception, la marchandise est contrôlée, pesée et identifiée, avant d'être stockée pour une durée moyenne de 4-5 jours, 2 jours pour le maraîchage. Puis, de 15-16h jusqu'à 2h du matin, les préparateurs de commande, une vingtaine en plein été, s'activent avant que les camions, aux couleurs de l'entreprise, ne partent faire la tournée des clients, de 22h à 9h du matin.

Assurer la promotion des fruits et légumes

"Les fruits et légumes sont un monde de passion", avance Denis Le Saint pour expliquer l'engagement de sa famille depuis 50 ans. "Nous avons beaucoup de contraintes à gérer, notamment quand la météo est capricieuse. Mais aussi beaucoup de satisfactions, quand le goût est au rendez-vous". Un goût qu'ils souhaitent partager, en multipliant, tout au long de l'année, les animations autour des fruits et légumes. Avec un effort particulier vers les enfants. "C'est pour eux que nous avons lancé, il y a deux ans, la boîte à fruits et la gamme "merci maman", avec des fruits au grammage adapté à leur appétit et une texture qui leur convient : si une pomme est trop dure, ils ne l'aimeront pas, mais ne sauront pas dire pourquoi".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité