Aller au contenu principal

6 eme Directive Nitrates : "Pas plus de contraintes"

Ce n’est qu’un projet. Mais les dispositions du 6 me programme de la directive nitrates mettent vent debout FDSEA et JA bretons. Les responsables du dossier environnement du Morbihan et d’Ille et Vilaine les ont dénoncées, au motif d’une amélioration constante de la concentration ds eaux en NO3.

 

"Pourquoi nous rajouter encore des contraintes alors que la qualité des eaux ne cesse de s’améliorer grâce aux efforts que nous avons fait", dénonce Franck Pellerin, éleveur en bovin viande, vice président de la FDSEA du Morbihan. A ses côtés, venus d’Ille et Vilaine, Christian Mochet, vice président de la FDSEA Florian Salmon président des JA, tous deux en charge du dossier environnement, pointent chiffres et courbes. "Depuis 5 ans, le seuil des 50 mg de N03 n’a pas été dépassé. On est sorti du contentieux européen et cité en exemple", notent en préambule ces éleveurs laitiers. "90 % des analyses faites en Bretagne en 2016 donnent une moyenne de 31 mg de NO3/l", démontrent-ils, courbes à l’appui. "On peut se féliciter du travail fourni par la profession qui s’est investie". Et d’invoquer la politique de couverture des sols généralisée à toute la Bretagne, "une contrainte devenue aujourd’hui un atout. On a de l’avance", souligne Christian Mochet. "Ça a un rôle formidable pour nos sols avec les bandes enherbées. On fait de l’agronomie, On fait attention et on a investi lourdement pour tout cela", défendent-t-ils sur les efforts fournis, "et qui portent leur fruits".

 

Des pointeuses au pâturage

Pour autant, ces responsables ont l’impression que "l’administration fait du zèle et veut nous en rajouter… Elle est où la simplification ? " dénoncent-ils. Leurs craintes ? "La pointeuse pour vaches à l’entrée du champ! L’administration veut mettre un indicateur de temps de séjour dans les parcelles accessibles au pâturage*", relève Florian Salmon installé en GAEC et chez qui "les vaches ne disposent que de 4 ha accessibles autour du bâtiment avec robot. Les routes et les voisins nous contraignent. Mais elles sont bien mieux à pâturer sur ces parcelles qu’enfermées". "Un non sens", pour ces éleveurs qui redoutent une réglementation poussant "à avoir des animaux enfermés. L’administration veut des élevages hors sol ?". Ils dénoncent également la mise en place de bassins tampons, la non prise en compte de leur demande de simplification des plans d’épandage ou de pouvoir fertiliser les couverts végétaux… "On nous concerte dans des réunions ou nous donnons notre avis dont on ne tient pas compte. C’est insupportable d’être traité comme ça ! , s’insurgent-ils, réclamant qu’avant toute "nouvelle couche de contraintes supplémentaires, un bilan complet du cinquième programme soit fait".

 

*indicateur JPP pour journée de présence au pâturage

 

Claire Le Clève

 

 

 

 

"C’est mieux de voir les vaches pâturer"

"Les vaches ici, elles sortent toute l’année", apprécie Pascal Avenier. Il s’est installé en 1996 en lait avec un salarié à mi temps sur 75 ha à la Chapelle Caro et fait partie de l’aventure des Energiculteurs de l’Oust, une méthanisation collective à 12 agriculteurs. Autour du bâtiment d’élevage, pour produire leurs 620 000 l annuels, ses 60 laitières accèdent à 15 ha de pâture d’un seul tenant dont certains en rive de canal. "15 ha d’herbe, il y a mieux mais il y a pire aussi, je fais avec. Les vaches, on aime les voir dehors. C’est pratique, elles sortent seules pour pâturer au moins 300 jours par an. Au niveau des finances, c’est mieux de voir les vaches pâturer que d’avoir des frais de récolte, de conservation et de distribution d’herbe à la table d’alimentation", défend cet éleveur.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité