Aller au contenu principal

Les 1er et 2 décembre
8 bâtiments bovins récents à découvrir

Les éleveurs sont invités la semaine prochaine à découvrir des bâtiments bovins lait récents. Organisées par le comité régional bâtiment du GIE lait-viande1, sur les quatre départements, ces portes-ouvertes veulent mettre en valeur le travail des concepteurs et constructeurs agréés Charte qualité.

"En quinze ans de charte qualité bâtiments bovins, les concepteurs et les constructeurs ont énormément avancé sur les techniques, en intégrant notamment tous les travaux de recherche des chambres d'agriculture et du GIE, avance Yves Droumaguet, président du comité régional bâtiment du GIE lait-viande. Ils sont devenus de plus en plus compétents pour réaliser aujourd'hui des bâtiments faits pour durer". En maçonnerie entre autres, "on fait moins mais on fait mieux, poursuit Gilbert Le Bihan, de l'association des constructeurs de bâtiments agricoles. Les matériaux restent en général très basiques mais sont mieux utilisés". Le comité estime la charte être une garantie dans le détail des devis, les choix constructifs, les dimensionnements, ainsi que dans les propositions de systèmes adaptés aux contraintes des éleveurs et aux besoins des animaux. Concepteurs et constructeurs prennent aussi de plus en plus en compte les principes d'éco-construction. Ce travail de qualité transparaît dans les huit bâtiments bovins ouvrant leurs portes les 1er et 2 décembre.

Six des réalisations sont des bâtiments neufs pour vaches laitières, de 50 à 100 places, en logettes ou en aire paillée. Il y a aussi un exemple de rénovation par extension à Louargat, et un bâtiment neuf pour génisses à Plouagat (lire encadré). Plusieurs équipements innovants sont à voir suivant les sites : roto, pré-refroidisseur à lait, salle de traite épi ligne haute simple équipement, filtres plantés de roseaux, bardages bois en Douglas, panneaux photovoltaïques.

Ces exemples de bâtiment peuvent intéresser des agriculteurs en projet dans le cadre du PMBE, dont l'appel à projets 2012 démarre au 1er décembre 2011 jusqu'au 27 janvier.

Rencontre avant ouverture de chantier

327 bâtiments bovins ont été réalisés dans le cadre de la charte qualité en 2011, soit un petit effectif, en conséquence du "creux" laitier de 2009. Quant aux études de projet, il y en a eu 415 dans l'année, chiffre en progression.

Le comité régional bâtiment appuie sur l'importance de la rencontre avant ouverture de chantier, organisée jusqu'à présent dans un projet sur quatre. Conditionnant les aides PMBE, et soutenu par la Région, c'est un point clé de la charte qui permet au concepteur et à l'ensemble des constructeurs de discuter du projet avec un niveau de détail très important, et d'apporter éventuellement les modifications avant chantier. L'objectif de cette rencontre, à l'initiative de l'éleveur, est de prévenir les malfaçons ou les surcoûts. Elle peut prendre une journée, mais cette rencontre est charnière dans la réussite du projet.

 


Les élevages à découvrir

  • Le 1er décembre :

Gaec du hêtre, Fers Vraz, Lanhouarneau (29) - Gaec Salaün, Lézarzou, Plourin-lès-Morlaix (29) - EARL de Prat Leur, Guernalin, Louargat (22) - Gaec des rochers, Rumbron, Plouagat (22).

  • Le 2 décembre :

Gaec de la Grée, La Grée, Néant-sur-Yvel (56) - SCL La Noé Julien, La Ville Guého, Augan (56) - EARL de la ferme du tertre, Le tertre, Trélivan (22) - Gaec du Mesnil, Réauté, Saint-Gilles (35).


Visite libre de 10h à 17h + 2 visites guidées à 10h30 et à 14h30.

Remise d'une fiche avec les points importants à voir dans le bâtiment et les coordonnées des concepteurs et des artisans.

Les sites sont regroupés pour faciliter la visite de plusieurs exploitations dans la journée.

Organisé par le comté régional bâtiment du GIE lait-viande en partenariat avec les chambres d'agriculture de Bretagne, Coop de France Ouest, Fnil Ouest, les associations de constructeurs de bâtiments agricoles, Groupama, les GDS de Bretagne, et avec le soutien financier de FranceAgriMer et de la Région Bretagne.

Une stabulation pour 100 génisses à Plouagat

Manquant de place pour leurs génisses laitières, les associés Dominique, Jean-Michel et Pascal Le Clec'h ont fait appel à la chambre d'agriculture 22, concepteur agréé charte qualité, qui leur a fourni "trois propositions de plan avec tous les points importants de fonctionnement à l'intérieur, les barrières, les éclairages, etc.". Pour des questions de coût notamment, leur choix s'est porté sur un bâtiment de 40 mètres de long avec un couloir d'alimentation central. Le tout est en aire paillée. Un couloir spécifique a été prévu sur les côtés pour la distribution de foin. Enfin, le bâtiment est bi-pente pour adapter les volumes à l'âge des animaux.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Fébrilité de la filière à l’approche de la fin de la castration à vif
À l’occasion de son assemblée générale, la Fédération nationale porcine (FNP) a demandé un changement de la grille de paiement de…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
L'agriculture se glisse entre les deux tours
Les FDSEA et JA de Bretagne avaient, dès la publication des listes de candidature pour les élections régionales, invité les…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Publicité