Aller au contenu principal

Abattoirs : quelles conditions de travail ?

Les difficultés de la filière porcine inquiètent la CFDT. Le syndicat dénonce des conditions de travail qui se détériorent.

Les responsables syndicaux CFDT agroalimentaire de Bretagne tirent la sonnette d'alarme
Les responsables syndicaux CFDT agroalimentaire de Bretagne tirent la sonnette d'alarme
© Terra

Le secrétaire général de la CFDT de Bretagne, en charge de l'agroalimentaire, Jean-Luc Feillant, ne voudrait pas que la crise porcine soit résumée au seul maillon de la production. C'est tout le sens de la conférence de presse qu'il a tenu mardi 3 novembre dernier avec des délégués d'abattoirs bretons et d'autres maillons de la filière. Amplitude horaire, augmentation des cadences, développement du taux des maladies professionnelles et de l'absentéisme... Autant de conséquences de la crise porcine subies par les salariés des outils industriels, qu'ont exprimées les délégués syndicaux. "Nous sommes victimes de la crise de la filière sans en être les responsables", dénonce ainsi Marie-Jeanne Menier, déléguée syndicale à la Cooperl de Lamballe. A titre d'exemple, Sandra Ricard, elle aussi à la Copperl de Lamballe pointe les retards d'enlèvement qui ont pour conséquence des porcs plus lourds, ce qui pose des difficultés aux abattoirs. "Il ne faut pas que l'amont cache le reste de la souffrance de la filière. Les conditions de travail se détériorent, on licencie des gens pour inaptitude et même la qualité n'est plus au rendez-vous. Les gens sont à bout !", prévient encore Marie-Jeanne Menier. Pour Hervé Thiboult, qui représente lui la partie alimentation animale, la crise porcine touche tel ou tel maillon suivant les années, "mais notre crainte, c'est aussi que le début de dialogue social qui a été mis en place à force de ténacité soit balayé en quelques mois".

"Il est donc grand temps de faire quelque chose !", s'emporte Jean-Luc Feillant. "Leclerc et Intermarché représentent environ 35 % de l'abattage et de la découpe et maîtrisent toute la chaine. Ils devraient être moteurs car ils fixent le prix à la consommation et, dans les conditions actuelles, ce sont aussi eux qui fixent le prix à la production". Le responsable syndical regrette donc que les coopératives ne se soient pas, à un moment donné, régroupées avec de vrais projets industriels. Et de conclure : "aujourd'hui, il faut que tous les acteurs se mettent autour de la table pour trouver des solutions, car l'enjeu, c'est la pérennité de nos emplois".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Publicité