Aller au contenu principal

CONGRES NATIONAL DES ENTREPRENEURS
Accompagner les évolutions agricoles

Réunis en congrès national la semaine dernière à Saint-Brieuc, les entrepreneurs des territoires ont réfléchi à leurs offres de service de demain. Leur défi est d'accompagner les agriculteurs vers encore plus de qualité et d'environnement.

Nous voulons des entrepreneurs de plus en plus qualitatifs, qui apportent la sécurité alimentaire et la sécurité aux Hommes", insiste Gérard Napias, président de la fédération nationale des entrepreneurs des territoires, représentant plus de 21 000 entreprises au niveau national, dont 13 000 entrepreneurs de travaux agricoles. Des entrepreneurs rassemblés les 17, 18 et 19 mars dans les Côtes d'Armor autour de débats sur leur contribution au maintien d'exploitations agricoles durables.
"Les entrepreneurs savent apporter des solutions techniques et agronomiques pour répondre aux attentes des clients et de la société, sans endetter l'agriculteur", considère Gérard Napias. Invité des débats, l'ancien président de la FNSEA, Jean-Michel Lemétayer, estime, quant à lui, "important de limiter au maximum la charge financière de l'agriculteur, notamment des jeunes", ce qui comprend, entre autres, la délégation de travaux agricoles. "Le retour vers plus d'agronomie et d'environnement passe par d'autres équipements, tels que du matériel de désherbage mécanique, qu'il vaut mieux avoir en collectif que chacun chez soi", juge aussi Michel Morin, vice-président du conseil régional.

 

Vers plus d'environnement

"Les ETA ont beaucoup de choses à entreprendre en matière d'environnement, ne serait-ce que l'entretien des talus", remarque Marcel Robillard, ancien entrepreneur et maire d'Hénansal (22). Ces professionnels observent, en outre, qu'ils ont nettement descendu les doses de pesticides aux côtés des agriculteurs, ainsi que les quantités épandues à l'hectare. Et ils sont prêts à "s'adapter encore, pour biner, et moins traiter", indique Jérôme Coulon, vice-président national des jeunes entrepreneurs. Reste que le matériel est coûteux avec des investissements sur 8 à 10 ans qui nécessitent d'être bien réfléchis. Mais "les ETA doivent anticiper les évolutions pour consolider leur place d'acteurs de premier plan dans le monde agricole", soulignait Gérard Napias devant les congressistes déterminés à relever le défi.

Près de 1 000 ETA en Bretagne

Avec 953 entreprises pour plus de 4 000 salariés, la Bretagne est la troisième région française des entrepreneurs de travaux agricoles. Elle compte aussi 225 entrepreneurs de travaux forestiers.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
"Vivre de ma passion, pas pour ma passion"
À l'occasion du Space la semaine passée, une visite d'exploitation était organisée pour mettre en avant les efforts des…
Robots d’alimentation, pour quels bénéfices ?
Avec l’agrandissement des structures, les robots d’alimentation se multiplient dans les élevages. Pour quels bénéfices ? Chambres…
Carbocage ou combien de carbone stocké dans vos haies ?
La haie bocagère recèle de richesses, y compris fourragères. Elle contribue aussi au piégeage du carbone. Mais de combien ?…
Publicité