Aller au contenu principal

AG de la FDSEA, "c'est le moment de venir s'exprimer"

Le 3 février prochain dès 10h et en 2 temps, à huis clos le matin et sur inscription l'après midi, la FDSEA tiendra son assemblée générale à Grand-Champ avec Xavier Beulin. Thème : la place donnée à l'agriculture. Un débat sur l'avenir que le syndicat entend bien porter alors que se profile l'entrée dans la prochaine campagne présidentielle. Le point avec Frank Guéhennec.

Pour Frank Guéhennec, trouver les outils pour s'organiser est donc un sujet majeur
Pour Frank Guéhennec, trouver les outils pour s'organiser est donc un sujet majeur
© Claire Le Clève

 

Cette année encore, Xavier Beulin sera là, aux côtés des représentants de la FDSEA du Morbihan, cette fois ci à l'espace 2 000 de Grand-Champ. Épinglé par France 3 , dans le dernier magazine Pièces à conviction ,"sur un empire agricole", le président de la FNSEA répondra aux questions, "à toutes, c'est même le moment de venir les lui poser et de s'exprimer, de demander des choses", invite Frank Guéhennec, à la tête du syndicat départemental. Il voit dans ce document "à charge, un côté plutôt positif sur la puissance de notre syndicat, sa capacité à être sur tous les fronts. Nos structures nous permettent d'être présents partout et d'obtenir des avancées". Il en sera également question lors de cette rencontre permettant de revenir sur une année 2016, chargée.

 

Quelle agriculture pour demain ?

Entre adhérents et à huis clos, le matin, la réunion s'ouvrira l'après midi sur une table ronde ouverte à tous. "Nous sommes en période de pré-élection présidentielle, nous avons invité nos politiques à nous dire s'ils veulent encore de l'agriculture sur notre territoire, et si oui, laquelle", pointe Frank Guéhennec. Autre thème abordé, celui de la compétitivité "pour tout type d'agriculture, sous toutes ses formes", insiste-t-il avant de poursuivre : "sur quels leviers est-il possible d'agir ? Nous pensons que les producteurs doivent se réapproprier la première mise en marché. On doit avoir des objectifs clairs et la PAC doit être un outil de pilotage, pour permettre entre autres, de gérer les crises et nous donner les moyens de nous organiser pour un meilleur partage de la valeur ajoutée dans les filières", résume-t-il.

 

S'organiser pour peser

Pour qu'un intérêt à s'organiser devienne majeur, l'attente exprimée est forte. "Il y a même urgence", pour le responsable départemental, producteur de lait, qui déplore le manque d'orientation des filières. "On marche sur la tête actuellement. On parle de manque de beurre et on voit des entreprises, coopératives comme privées, qui ne veulent pas payer leurs producteurs mais qui leur proposent des rallonges laitières". Trouver les outils pour s'organiser est donc promordial, "on y travaille sans rien éluder, y compris l'aspect fiscal, qui pourrait inciter à être dans une organisation de producteurs", esquisse-t-il.

 

Une PAC pour gérer volatilité et crises

Quant à l'Europe ? La position est tranchée, "on veut plus d'Europe, une Europe plus efficace", la FNSEA en a même fait son sujet de congrès national du 29 au 31 mars prochains à Brest. Et une PAC identique pour tous "car la dernière est une véritable usine à gaz, déclinée en 27 versions,  une par état. Quand on voit la complexité de mise en place, notamment en France ! On souhaite revenir à une PAC unique qui soit un réel outil pour gérer la volatilité et les crises", répète Frank Guéhennec. Un sujet sur lequel les invités de la table ronde sont attendus, la question leur sera posée : "L'Europe est-elle encore capable de dessiner un avenir à ses agriculteurs ? ". idem pour ce qui est de leur devenir s'inscrivant dans une ambition nationale, ou pas.

 

Claire Le Clève

 

 

 

les producteurs doivent se réapproprier la première mise en marché.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
A Moëlan, le projet de reconquête des friches contesté par le SDPPR
A Moëlan sur Mer, la municipalité a commencé à rendre à l'agriculture une partie des 500 ha de friches que compte la commune, via…
Elevage bio cherche repreneur
A l’occasion du cap symbolique des 1 000 fermes bio en Finistère, le Gab tire la sonnette d’alarme : en bio aussi, le…
Publicité