Aller au contenu principal

Agrial : croissance externe pour droits à produire internes

Avec un niveau d’investissements record dans les activités agroalimentaires, Agrial développe une stratégie de croissance externe, notamment dans la filière laitière, pour développer des droits à produire au profit de ses adhérents. Le groupe coopératif est implanté dans sept départements de l’Ouest dont l’Ille-et-Vilaine.

Ludovic Spiers (directeur général) et Arnaud Degoulet (président) : "nos opérations de croissance externe dans les branches agroalimentaires s’inscrivent toutes dans la stratégie d’Agrial dont le premier objectif est d’apporter des droits à produire stables et rentables aux adhérents de la coopérative".
Ludovic Spiers (directeur général) et Arnaud Degoulet (président) : "nos opérations de croissance externe dans les branches agroalimentaires s’inscrivent toutes dans la stratégie d’Agrial dont le premier objectif est d’apporter des droits à produire stables et rentables aux adhérents de la coopérative".
© terra

"Une année historique de par notre développement et conforme à nos attentes en terme de performance économique". Devant les journalistes, Arnaud Degoulet n’a pas caché sa satisfaction tout en soulignant qu’il s’agissait là "du fruit de l’action voulue par Gilbert Herpe". Une façon pour le président d’Agrial de rendre hommage à son prédécesseur. Petit signe de cette croissance, la conférence de presse, donnée lundi en son siège caennais pour présenter les résultats 2012, était doublée le lendemain par une autre conférence devant la presse parisienne.


Un chiffre d’affaires en progression de 33 %

Le chiffre d’affaires 2012 atteint 3,6 milliards d’euros en progression de 33 % par rapport à l’exercice précédent. Cette augmentation est due pour l’essentiel à la croissance externe dans les branches agroalimentaires et notamment dans les activités de transformation laitière. Les comptes de l’exercice font ressortir un résultat net de 45,4 millions d’euros en hausse de 18 % par rapport à 2011.
Toutes les branches affichent des résultats conformes aux objectifs, à l’exception de l’activité volailles, qui subit de plein fouet la hausse des matières premières difficile à répercuter auprès des clients.


17 % de l'activité réalisée hors de France

L’EBE (excédent brut d’exploitation) atteint 135 millions d’euros. L’activité réalisée hors de France (exportations et chiffre d’affaires des implantations étrangères) représente 620 millions d’euros soit 17 % du CA. Côté investissement enfin, l’enveloppe a atteint 223 millions d’euros soit trois fois plus qu’en 2011.

Thierry Guillemot

 

 

6,7 millions d’euros

Lors de son assemblée générale du 31 mai prochain, le conseil d’administration proposera la redistribution de 6,7 millions d’euros aux adhérents sous forme d’intérêts aux parts sociales et de ristournes sur activité. Il proposera par ailleurs d’adopter une nouvelle charte de gouvernance qui réaffirme les principes de la coopération et qui souhaite donner une place accrue aux jeunes coopérateurs. 

Investissements conséquents dans l’agroalimentaire

Le projet d’alliance avec le groupe Senoble a été concrétisé en mars 2012 par la création de Senagral détenue à parts égales avec Senoble (spécialisée dans la fabrication de produits laitiers ultra-frais).
Après la montée à 65 % dans le capital de Délicelait (fabricant d’ingrédients laitiers pour l’industrie agroalimentaire), la constitution de Senagral confirme la position d’Agrial comme nouvel acteur de la transformation laitière. La branche lait nouvellement créée va réaliser cette année un chiffre d’affaires supérieur à 1 milliard d’euros. 
Agrial poursuit également son développement dans la filière légumes en reprenant les activités françaises et espagnoles de Backkavör (acteur du marché des salades et fruits et légumes frais prêts à l’emploi).
Elle conforte par ailleurs ses activités viande suite à l’acquisition de la charcuterie Cosme (72) et de la société Maître Jacques (35), transformation de viande de boucherie.
Citons aussi la reprise de Manzana (Etats-Unis) impliquée dans la transformation de pommes en compote, jus et vinaigre. Elle constitue la première implantation de la coopérative hors des frontières européennes. 
Enfin, deux projets engagés en 2012 vont aboutir en 2013. En juillet avec le nouvel outil industriel dédié aux semences fourragères (codétenu avec RAGT). En fin d’année avec la nouvelle plate-forme de stockage des produits destinés à être vendus en libre-service dans les magasins.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
"Vivre de ma passion, pas pour ma passion"
À l'occasion du Space la semaine passée, une visite d'exploitation était organisée pour mettre en avant les efforts des…
Robots d’alimentation, pour quels bénéfices ?
Avec l’agrandissement des structures, les robots d’alimentation se multiplient dans les élevages. Pour quels bénéfices ? Chambres…
Carbocage ou combien de carbone stocké dans vos haies ?
La haie bocagère recèle de richesses, y compris fourragères. Elle contribue aussi au piégeage du carbone. Mais de combien ?…
Publicité