Aller au contenu principal

Agriculteurs de Bretagne : des rencontres au plus près des adhérents

Tréflévénez (29) à la mi-décembre, Saint-Gérand (56), Lamballe (22) et Saint-Armel (35) début janvier : les rencontres territoriales sont l'occasion pour Agriculteurs de Bretagne d'échanger directement avec ses adhérents et d'affiner sa stratégie de communication envers le grand public.

Le 19 décembre dernier, une cinquantaine d'adhérents Agriculteurs de Bretagne ont visité les établissements Rolland, 
à Tréflévénez, dans le cadre des rencontres territoriales.
Le 19 décembre dernier, une cinquantaine d'adhérents Agriculteurs de Bretagne ont visité les établissements Rolland,
à Tréflévénez, dans le cadre des rencontres territoriales.
© Terra

En ce matin frais, ils sont une bonne cinquantaine, agriculteurs ou non, à se retrouver à Tréflévénez pour visiter l'entreprise des Remorques Rolland, à l'invitation d'Agriculteurs de Bretagne. "Nous organisons ces rencontres territoriales une fois par an, explique Michel Gallou, l'un des six membres fondateurs de l'association. C'est l'occasion de retrouver nos adhérents dans un cadre moins formel que l'assemblée générale. Et d'échanger avec eux, en leur présentant un bilan des actions entreprises mais aussi en sollicitant leurs idées pour l'année à venir".

Renforcer le lien avec le consommateur

Cet hiver, le nouveau projet stratégique de l'association a été au cœur des discussions. "Nous voulons renforcer le lien avec le consommateur, rappelle Agriculteurs de Bretagne. Et lui présenter nos pratiques et tous les progrès accomplis sur nos exploitations sous l'angle des bénéfices qu'il en retire : une meilleure ambiance dans un bâtiment, c'est moins d'antibiotiques par exemple". Si une vidéo a déjà été diffusée, des argumentaires, "très simples", sont en cours de rédaction. "Et c'est à chaque agriculteur d'être relais, à son niveau".

Un témoignage par semaine

Très présente sur les réseaux sociaux, l'association a franchi une nouvelle étape en lançant AgriBretagne sur Facebook et Twitter en fin d'été dernier. "Nous nous sommes inspirés de ce qui se faisait déjà aux Pays-Bas", détaille Michel Gallou. Une agricultrice, un agriculteur, une salariée du service de remplacement... prend la main pour une semaine et présente le quotidien de son exploitation, les soins aux animaux, les travaux des champs, etc.

Lait, porc, viande bovine, poules pondeuses, légumes frais ou d'industrie : les productions se succèdent au fil du temps. Et l'initiative n'a pas mis longtemps à rencontrer son public : à la mi-décembre, la page Facebook était déjà suivie par plus de 8 000 personnes, le compte Twitter comptait plus de 700 abonnés. "Et nous avons enregistré plusieurs dizaines de milliers d'interactions et de personnes touchées".

Des binômes écoles d'agriculture-lycées hôteliers

Si l'opération Tous à la ferme sera renouvelée le 10 juin prochain, Agriculteurs de Bretagne innove encore en lançant une vaste opération de coopération entre écoles d'agriculture et lycées hôteliers. "Chacun a à apprendre de l'autre", estime l'association, qui a imaginé un challenge permettant aux uns de mieux comprendre comment sont produits les denrées qu'ils utilisent au quotidien dans leur cuisine et aux autres de mieux appréhender comment sont valorisés les produits qui sortent des exploitations. "Et pour clore cette opération, nous allons organiser un évènement le 17 mars prochain, dans le cadre du festival AgriDeiz, à Morlaix".

Des entreprises engagées

Les rencontres territoriales sont aussi l'occasion de découvrir une entreprise adhérente à Agriculteurs de Bretagne. Après les remorques Rolland, à Tréflévénez, les adhérents ont pu découvrir l'usine de nutrition animale Sanders et les chips Altho à Saint-Gérand. À Lamballe, ils ont visité le centre de conditionnement de pommes de terre l'usine de nutrition animale du Gouessant. Et à Saint-Armel, c'est l'entreprise Solarenn qui leur a ouvert ses portes, avant la visite d'une serre de production de tomates.

"Et à chaque fois, l'entreprise qui nous reçoit détaille son engagement en faveur de notre association", souligne Michel Gallou. C'est ainsi qu'à Tréflévénez, Béatrice Le Gall, PDG, leur a précisé que, désormais, toutes les remorques vendues en Bretagne porteraient l'autocollant "Rolland soutient Agriculteurs de Bretagne".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité