Aller au contenu principal

Agriculteurs de Bretagne développe ses réseaux

L'association Agriculteurs de Bretagne (ADB) fait toujours plus d'émules et tisse son réseau sur le territoire régional et sur le web. Avant l'assemblée générale du 27 mars à Carhaix (29), point d'étape sur une association qui prend du galon.Hélène Bonneau

Les sollicitations sont de plus en plus nombreuses pour l'association agriculteurs de Bretagne qui souhaite que le maximum de professionnels s'investissent pour prendre la parole et délivrer le message d'une profession agricole moderne et soucieuse de son image.
Les sollicitations sont de plus en plus nombreuses pour l'association agriculteurs de Bretagne qui souhaite que le maximum de professionnels s'investissent pour prendre la parole et délivrer le message d'une profession agricole moderne et soucieuse de son image.
© Terra

À l'aube de leur assemblée générale, l'association a tenu une conférence de presse pour relayer ses prochains rendez-vous et ils sont nombreux. La sixième édition de "Tous à la ferme" et sa participation au "festival des vieilles charrues" étant assurée, la structure va plus loin en proposant des évements aussi insolites qu'amusant comme le "Tous à la Roazhon ferme !". En effet, le 14 avril prochain, l'association s'installera au Roazhon Park à l'occasion de la rencontre de football de la ligue 1 entre le stade rennais et le FC Metz. Les agriculteurs se mobiliseront pour offrir aux spectateurs et aux passants une grande fête du football et de l'agriculture bretonne. "Nous poursuivons toujours l'objectif d'échanger en direct avec le consommateur. À nous alors, de nous rendre dans des villes comme Rennes pour reprendre la parole. Nous voulons maîtriser notre communication pour neutraliser des contres-vérités parfois entretenues sur les réseaux sociaux et dans les médias nationaux", argumente Danielle Even, président d'ADB.

Agribretagne : un réseau partagé

La rencontre entre l'agriculteur et le consommateur est souvent la plus efficace, mais pour entretenir ce lien privilégié, l'association a mis en place un compte Facebook, Twitter et Instagram sous le nom "@agribretagne". Ces nouveaux moyens de communication permettent à un agriculteur, pendant une semaine, de partager son quotidien et d'emmener virtuellement les abonnés dans son exploitation. Prenant exemple sur une expérience hollandaise relayée par Jeltsje Algera, l'association a ouvert ce compte en septembre 2017. "Tous les agriculteurs sont les bienvenus pour participer à ces témoignages d'une semaine et mieux faire connaître leurs pratiques", s'enthousiasme Jeltsje qui rassure : "ceux qui ne sont pas très à l'aise avec l'outil sont guidés par l'association et en général y prennent goût". Par ailleurs, toujours dans cette dynamique d'échange, une association similiaire à ADB vient de se former aux Pays-Bas. Une belle reconnaissance pour l'initiative bretonne lancée il y a six ans, qui compte aujourd'hui plus de 2 000 adhérents individuels et 107 structures.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Elevage bio cherche repreneur
A l’occasion du cap symbolique des 1 000 fermes bio en Finistère, le Gab tire la sonnette d’alarme : en bio aussi, le…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité