Aller au contenu principal

Agriculteurs de Bretagne multiplie le "contact direct" avec les consommateurs

À la veille de son assemblée générale, qui aura lieu le 12 mars à Locminé (56), l'association Agriculteurs Bretagne multiplie les actions de communication et grappille du terrain avec 400 nouveaux adhérents en 2018. Dernière action en date, celle envers les collectivités locales invitées à s'impliquer pour les agriculteurs.

Dominique Gautier, agricultrice "témoin", Danielle Even, présidente de l'association Agriculteurs de Bretagne, Yves-Marie Beaudet, son vice-président.
Dominique Gautier, agricultrice "témoin", Danielle Even, présidente de l'association Agriculteurs de Bretagne, Yves-Marie Beaudet, son vice-président.
© Terra

"Depuis 2012, nous avons expérimenté une nouvelle manière de parler... Le vrai capital est le contact direct entre consommateurs et agriculteurs", assure Danielle Even, présidente de l'association Agriculteurs de Bretagne, de retour du stade Roudourou, où l'agricultrice a lancé le coup d'envoi du match de ligue 1 Guingamp-Angers. Dans les stades, sur les réseaux sociaux, dans les fermes, sur le port de Saint-Malo, à Carhaix... les agriculteurs investissent les lieux publics, profitent des moments festifs pour parler positivement de l'agriculture. Et cela fonctionne. À Saint-Malo à la veille du départ de la course du Rhum, 200 agriculteurs étaient venus les bras chargés, remettre des provisions de bord aux skippers. "C'était un moment fantastique, émouvant, nous avons eu un accueil fabuleux", se remémore Dominique Gautier, éleveuse de porcs en Côtes d'Armor et agricultrice "témoin" depuis 2014. La mayonnaise prend. Tant est si bien que les clubs de foot bretons, contents de l'affluence et de l'animation créées sur le village par les agriculteurs à quelques heures du match, en redemandent. Mais l'association ne peut répondre à toutes les sollicitations, "compte tenu de l'énorme organisation que cela nous demande", réfrène Jean-Paul Lemétayer, directeur délégué de l'association.

 

Cap vers les 3 000 adhérents

Des idées, l'association n'en manque pas. Son événement phare est la journée porte ouverte "Tous à la ferme", avec en 2018, 23 000 visiteurs. Les réseaux sociaux avec @agribretagne atteignent les chiffres de 128 000 interactions sur Facebook et 1,23 million de vues de tweets. "Agriculteurs de Bretagne" rassemble la première communauté agricole de France sur Instagram avec 12 600 abonnées", indique Jean-Paul Lemétayer.

L'association se tourne maintenant vers les collectivités locales. Les maires des communes bretonnes viennent de recevoir un courrier il y a un mois, leur proposant d'adopter deux actions (parmi dix propositions) qui renforcent le dialogue entre les agriculteurs et les habitants. Des mairies ont déjà dit "oui" et un premier panneau a fait son apparition dans une commune du Morbihan. C'est encore le rapprochement des écoles d'agriculture et des écoles hôtelières de Bretagne, baptisé "Agrichef" où sont engagées 18 écoles.

En 2019, l'association entend franchir le cap des 3 000 adhérents individuels et des 150 adhésions d'entreprises, toujours avec la même recette. Face aux attaques des opposants à l'élevage, la présidente a partagé son point de vue : "On ne peut pas rentrer en discussion avec des abolitionnistes, il n'est pas possible de les convaincre". Quant aux médias nationaux, elle reconnaît l'existence d'un "plafond de verre". "Nous sommes sur une communication positive et nous faisons le pari de la Bretagne", conclut-elle.

 

 

Une AG tournée vers l'Irlande

En Irlande, existe "Origin Green", une action de promotion de l'agriculture portée par le gouvernement, les agriculteurs, les entreprises agroalimentaires et les distributeurs. Lancé en 2012, Origin Green rassemble 70 000 éleveurs, 350 entreprises agroalimentaires et une dizaine d'acteurs de la GMS et de la restauration hors foyer. Les Bretons s'intéressent à cette sucess-story et entendent décrypter la démarche, en présence de l'Irlandaise Noreen Lanigan présidente de Bord Bia à l'origine d'Origin Green et de Aziliz Gouez, spécialiste de l'Irlande.

À cette occasion seront remis les prix de la 5e édition du Challenge communication.

 


INFO : Mardi 12 mars, espace La Maillette à Locminé, 9h30 - 13h30.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité