Aller au contenu principal

Agriculteurs de Bretagne : une communication positive qui prend de l'ampleur

Avec 700 nouveaux adhérents en un an, agriculteurs et sympathisants, et des événements qui s'installent dans le paysage breton, Agriculteurs de Bretagne inscrit sa marque sans dévier de sa trajectoire : une "positive attitude" auprès du grand public.

Yves-Marie Beaudet, vice-président et producteur d'œufs à Landéhen (22), Dominique Gautier, productrice de porcs témoin à Trévérec (22) avec Danielle Even, présidente d'Agriculteurs de Bretagne.

Lors de sa prochaine assemblée générale, le 10 mars à Saint-Brieuc, l'association Agriculteurs de Bretagne, reviendra sur l'ensemble des actions de communication positive qu'elle enchaîne maintenant depuis 2012. À ce grand rendez-vous, ce sera le sémillant écrivain, Erik Orsenna, observateur fin du monde agricole et des mœurs citadines, qui posera son regard et ses mots sur les mutations, parfois les tourments, vécus par les agriculteurs.

 

Prendre la parole

Fidèle depuis sa création, l'association n'a cessé de suivre délibérément le même fil conducteur, une communication positive assumée par des agriculteurs présents sur des grands rendez-vous, maintenant bien rôdés. "Aujourd'hui, c'est clair, il faut sans arrêt communiquer. On veut des agricultrices et des agriculteurs qui parlent au grand public", prêche la présidente, Danielle Even. "Prendre la parole, c'est aux agriculteurs de le faire. Ici, ce sont les adhérents qui décident et mettent en place les actions", ajoute le vice-président, Yves-Marie Beaudet, lors d'un entretien avec la presse. Aujourd'hui, l'association est portée par un groupe composé de 3 200 adhérents individuels et de 158 organismes (coopératives, entreprises, écoles...). Et après huit ans, les actions ne faiblissent pas et requièrent mêmes des bénévoles. "L'implication dans les activités est encore plus importante, il faut des agriculteurs à venir car il y a beaucoup de demandes", notent les responsables.

On veut des agricultrices et des agriculteurs qui parlent au grand public.

Des grands rendez-vous

Effectivement, à l'image des Journées du patrimoine, les agriculteurs ont instauré un rendez-vous annuel en juin : "Tous à la ferme". Un dimanche portes ouvertes où plus de 1 000 visiteurs (20 000 en tout) se rendent découvrir par eux-mêmes les productions d'une exploitation. "Les gens ont leur a priori en arrivant et sont contents quand ils repartent", assure Dominique Gautier, administratrice et productrice de porcs. L'année est également ponctuée par d'autres grands événements bretons, tels le Stade rennais, Brest 2020, le Festival des vieilles charrues. Après la Roazhon Ferme, dimanche 23 février à Rennes avec les supporters rennais, l'association aura la charge du village de l'agriculture des Fêtes maritimes de Brest 2020 du 10 au 15 juillet sur un bel emplacement d'un hectare. Un gros "morceau" attend les organisateurs.

 

Bientôt un groupe d'agri-youtubers

L'autre volet sur lequel l'association accorde beaucoup d'importance, concerne les réseaux sociaux. Depuis deux ans, agriculteurs et agricultrices y racontent leur quotidien et échangent directement avec les internautes ! En plus de facebook et twitter, Agriculteurs de Bretagne regroupe la première communauté agricole en France sur Instagram avec 15 300 abonnés. D'ailleurs dans la feuille de route 2020, est inscrite la création d'un groupe "d'agri-youtubers", qui sera encadré par une équipe de deux animateurs. Des agriculteurs se sont déjà manifestés pour franchir le pas. Agriculteurs de Bretagne communique également auprès des collectivités locales, 162 accordent leur soutien. Enfin, la jeune génération n'est pas oubliée avec l'opération "Agrichef", qui mélange les élèves des écoles d'agriculture et des écoles hôtelières pour une découverte des métiers respectifs. Une mayonnaise qui rend l'association très fière.

 

Prochains rendez-vous :

- Portes ouvertes "Tous à la ferme" : dimanche 14 juin.
- Brest 2020 du 10 au 15 juillet : plus de 1 000 agriculteurs se relayeront pour présenter leur métier à 720 000 visiteurs annoncés.
- Festival des Vieilles charrues  : du 16 au 19 juillet.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité