Aller au contenu principal

Agriculture au féminin : des groupes pour échanger et promouvoir son métier

Comptant une bonne vingtaine d'adhérentes, le groupe Agriculture au féminin de Morlaix-Saint Pol-Landivisiau se réunit régulièrement pour échanger et assurer, tout au long de l'année, communication et promotion de leur métier et de leurs productions. Un fonctionnement que l'on retrouve sur l'ensemble du département.

Le groupe Agriculture au féminin de Morlaix-Saint Pol-Landivisiau compte une vingtaine d'agricultrices qui se réunissent régulièrement sur des thèmes variés.
Le groupe Agriculture au féminin de Morlaix-Saint Pol-Landivisiau compte une vingtaine d'agricultrices qui se réunissent régulièrement sur des thèmes variés.
© Chantal Pape

 

"Les salles de traite et les différents outils sont plus pensés pour les hommes que pour les femmes". "Les bottes de sécurité son bien trop lourdes". "Se protéger les yeux quand on lave les porcheries, c'est indispensable. Mais comment éviter la buée dans les lunettes ?" Ce soir-là, à Landivisiau, elles n'étaient qu'une petite dizaine autour de la table. Mais le groupe Agriculture au féminin de Morlaix-Saint Pol de Léon-Landivisiau compte une bonne vingtaine d'agricultrices qui se retrouvent régulièrement pour travailler ensemble.

 

Trucs et astuces

"On commence toujours la réunion par des trucs et astuces", relate Josette Boutouiller, la référente du groupe. Une façon de se mettre en train, en échangeant dans la bonne humeur. "Aujourd'hui, c'était sur le sommeil : comment faire pour bien dormir, mais sans médicaments, de manière douce".

Puis les agricultrices ont embrayé sur leur thème d'année, le bien-être au travail. "L'ergonomie est un thème qui fédère ! A Saint Pol de Léon les portes ouvertes Innov'action, en juin prochain, se feront dans un bâtiment qui a été réfléchi. Et le prochain bulletin de la Sica, Prince Infos, y sera aussi consacré". Un sujet qui n'intéresse pas que les seuls légumiers, à en juger par les discussions qui s'engagent autour de la table. Et, là encore, chacune y va de son expérience, afin de faire profiter les autres de ses réussites ou de ses échecs, tout aussi formateurs. "Même les cuisines ne sont pas toujours bien pensées !"

Promouvoir l'agriculture et ses produits

Toujours dans cette optique d'échange, le groupe Agriculture au féminin va profiter du voyage de l'une de ses adhérentes en Espagne pour essayer de nouer des liens avec des agricultrices de la région de Benicarlo, en Espagne. Située entre Barcelone et Valence, la ville est jumelée avec Saint Pol de Léon et produit, elle aussi, de l'artichaut. "Il parait qu'ils les cuisent au barbecue, indique l'une des agricultrices. Nous pourrions trouver de nouvelles idées de recettes". Un sujet qui les passionne et qui les a amenées, il y a quelques années déjà, à rédiger un recueil, tiré à 6 000 exemplaires. "C'est aussi une façon de promouvoir nos produits".

Si elles s'inspirent de leur livre pour animer leurs dégustations, lors des salons, fêtes et autres manifestations, elles sont toujours à la recherche de nouveautés. "D'ailleurs, nous allons investir dans une plancha. La cuisson y est très visuelle et ça fait venir les gens sur notre stand". Un achat à réaliser rapidement, la prochaine animation étant déjà annoncée. "Cette année encore, nous allons participer à Agri Deiz, le festival de l'agriculture finistérienne, qui se déroulera à Morlaix les 17 et 18 mars prochains".

Connaître les actrices du territoire

Souhaitant nouer des contacts avec les autres femmes de leur environnement, les agricultrices avaient profité de la journée de la femme, l'an passé, pour convier les commerçantes de Morlaix sur l'exploitation agricole de Magali Lech'vien, à Taulé. Cette année, à elles d'être invitées : après une matinée en institut de beauté, elles déjeunerons ensemble avant de visiter l'hôtel de ville et le théâtre.

 

 

Comme celui de Morlaix-Saint Pol de Léon-Landivisiau, des groupes Agriculture au féminin couvrent l'ensemble du département. Vous souhaitez les rejoindre ? N'hésitez pas à appeler le secrétariat des différentes antennes de la chambre d'agriculture, pour de plus amples renseignements.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité