Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

ŒUFS
Agro-Bio Europe consolide la filière

Agro-Bio Europe vient d'acquérir l'ancienne usine de conditionnement "Trégor œuf", fermée en 2007. A la clé : des perspectives de développement en bio.

Denis Paturel, co-gérant d'Agro Bio Europe.
Denis Paturel, co-gérant d'Agro Bio Europe.
© Terra

Agro-Bio Europe (ABE), société de production et de commercialisation de produits sous signe officiel de qualité implantée à Tréglamus, près de Guingamp, a inauguré, en présence du sous préfet, le bâtiment de 3 000 m2 qu'elle vient d'acquérir. Le bâtiment, en question, n'est pas n'importe quel bâtiment. Il s'agit du bâtiment de l'ex site de conditionnement "Trégor œuf" fermé en 2007 par le groupe Appro Lustucru, qui a délocalisé l'activité. A l'époque, Agro Bio Europe, en contrat d'exclusivité avec le groupe, tente de reprendre l'activité. Les négociations n'aboutiront pas. L'usine, qui compte trente salariés, ferme.
Aux commandes, Denis Paturel, co-gérant d'ABE et producteur d'œufs bio, trouve de nouveaux débouchés. "On a limité ce qui aurait pu être une catastrophe. Aujour-d'hui, nous sommes restés sur le même métier. Seuls les circuits commerciaux ont changé, indique-t-il. Nous travaillons avec les 5 principaux groupes français de l'œuf. La différence est que les œufs ne sont plus calibrés sur place mais vendus à des centres de conditionnement". La société, c'est 200 000 poules, dont 120 000 en production biologique, et 70 à 80 000 poules en plein air labellisable. Au total, 55 millions d'œufs sont collectés par an auprès d'une trentaine de producteurs bretons.
L'immense bâtiment jouxte les bureaux d'ABE. Pénalisée par le manque de place, cette acquisition tombe à pic. L'entreprise y a installé son centre de collecte d'oeufs, stocké les semences, les amendements organiques et les fertilisants biologiques. "Demain, si un partenariat se présentait, il n'est pas exclu qu'une nouvelle société de calibrage redémarre. Mais ce n'est pas d'actualité", indique-t-il. La société entend d'abord assurer les 3 métiers de sa filière tracée : la collecte d'œufs, les productions végétales bio avec la partie appro., la collecte, le stockage des céréales et des protéagineux (capacité de 5 000 t), transformés directement en aliments pour les pondeuses bio.
Porté par la vague des produits bio. , Denis Paturel n'est pas inquiet pour l'avenir. "Il y a des perspectives de développement intéressantes en bio, soit à partir des élevages existants, avec la révision du cahier des charges bio au 1er janvier 2009 ; soit par la reconversion de bâtiments existants avec un peu de terre".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité