Aller au contenu principal

Agrobio, l’accompagnement renforcé

Grandes cultures, lait, bovin, volaille, porc, maraîchage... C’est une équipe et des compétences clairement identifiées qui permettent aujourd’hui à la chambre d’agriculture de proposer un accompagnement renforcé pour la bio. Et à venir, des rendez-vous techniques à ne pas manquer tant en grandes cultures qu’en lait.

Un accompagnement renforcé à la bio avec notamment, sur les aspects cultures et sous la coordination de Christèle Burel, Clarisse Boisselier et Caroline Cocoual.
Un accompagnement renforcé à la bio avec notamment, sur les aspects cultures et sous la coordination de Christèle Burel, Clarisse Boisselier et Caroline Cocoual.
© Claire Le Clève

C’est au sein du service agronomie et de l’équipe systèmes de cultures innovants et agrobiologie (10 personnes) que de la chambre régional d’agriculture a constitué son pôle de compétences, organisé la répartition de ses équipes, de ses techniciens. C’est chose faite tant en matière de conseils individuels, de groupes d’échanges que de formations. Pour le Morbihan, sous la coordination de Christèle Burel, Caroline Cocoual et Clarisse Boisselier, sur les aspects grandes cultures, se répartissent respectivement sur l’ouest et l’est du département. Des compétences qui ne s’arrêtent pas là, avec Romain Rétif positionné sur l’élevage laitier bio autonome pour le suivi de conversion et l’accompagnement à la mise en place de systèmes laitiers bio. Ou encore Catherine Calvar, en porcs, "pour les changements de systèmes, les transitions techniques. Elles sont complexes à mettre en œuvre", illustre Christèle Burel.

Montée en puissance de l’accompagnement

Et l’agronomie a toute sa place sur ces volets laitier, porcin et avicole, "en cherchant à apporter le maximum d’autonomie alimentaire à ces fermes. Pour fournir la matière première à ces ateliers. Par exemple, une truie et sa suite consomment huit tonnes d’aliments par an", pointe t-elle des enjeux. Avec des tailles d’atelier en porcs bio voisinant les 60 à 70 truies, "il faut les cultures en face", poursuit Christèle Burel sur l’exemple porcin. La réglementation fixe le pourcentage minimal de lien au sol, "20 % et c’est aussi le seuil pour qu’économiquement le projet tienne la route", 30 % en 2021.

Des outils

Autant d’aspects à évaluer lors des accompagnements à la conversion avec un nouvel outil : l’étude diagnostic de conversion. "Trois jours durant lesquels on étudie la faisabilité du passage au niveau technique, économique, travail, changement de pratique et de prise de risque". Si la marche à franchir semble haute, "on propose alors un suivi de conversion, le Pass bio suivi, pris en charge par la Région à hauteur de 80 % durant 3 ans. Ce sont 6 jours d’appui à la carte suivant les besoins". Coups de fil, visites sur les parcelles, réflexion sur l’assolement, "en lait cela peut porter sur la mise en place des paddocks, l’implantation de nouvelles prairies ou des points d’eau".

Dates à retenir

Des accompagnement individuels ou en groupes, dont trois en lait bio, un œuf et un sur les techniques culturales. Mais aussi des rendez-vous techniques comme ceux proposés en grandes cultures dont le premier, inauguré mardi dernier à Kerguéhennec et qui se déroulent jusqu’en juin. En lait, ce sera le 25 avril prochain (lire ci dessous).

Claire Le Clève

 

 

Prenez dates

Rendez-vous techniques grandes cultures bio :


-le 30 avril à La Vraie Croix : mélanges céréales-protéagineux en non labour et semis direct
-le 3 mai à Plouay : protéagineux et mélanges céréales protéagineux
-début juin (date à préciser) à Sérent : maïs gestion des ravageurs (essai taupins) et adventices, point sur les interventions mécaniques
-le 28 juin à Kerguéhennec : essai soja associé et variétés soja
Contact et inscription 02 96 79 21 66.

Rendez-vous technique en lait

-Le 25 avril à Berric, Gaec de l’horizon vert : "herbe pâturée, herbe récoltée, viser la qualité" : implantation de prairies, conduite de l’herbe et les différents types de récoltes.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité