Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Alimen'terre, 1er salon de l'approvisionnement local

Carton plein pour le premier salon Alimen'Terre du Pays de Vannes, lundi dernier à St Avé où une soixantaine de producteurs locaux, commerçants, artisans et restaurateurs se sont rencontrés. Objectif ? Favoriser des partenariats commerciaux entre eux pour développer l'approvisionnement local.

Le forum Alimen'terre a mis en lien des producteurs du pays de Vannes avec des artisans, commerçants, restaurateurs par le biais de 250 rendez-vous courts pour initier des échanges commerciaux.
Le forum Alimen'terre a mis en lien des producteurs du pays de Vannes avec des artisans, commerçants, restaurateurs par le biais de 250 rendez-vous courts pour initier des échanges commerciaux.
© C.L.C

 

"Créer un espace de rencontres, de rendez-vous d'affaire", la formule avait déjà fait mouche en 2014 à Lorient en faveur des filières alimentaires de proximité. Une unité de temps, de lieu et d'action à nouveau expérimentée au travers une succession de très courtes rencontres (speed-dating) pour ce forum Alimen'Terre initié par le Pays de Vannes, la chambre d'agriculture, celle des métiers et le GAB 56. Pour rendre visible l'offre de la trentaine de producteurs inscrits avec la trentaine d'artisans, de commerçants de restaurateurs y compris ceux des 4 collectivités inscrites, 250 rendez-vous ont pu être honorés.

Rapprocher l'offre de la demande

Ancré sur un territoire de 212 000 habitants, "en pleine croissance démographique, le pays de Vannes est le 4 éme pays breton par sa taille, 60 % des surfaces y sont agricoles et les circuits-courts sont un vecteur pour y maintenir l'agriculture", note Dominique Vanard, vice-présidente de l'EPCI. Car si 1630 exploitations agricoles y sont implantées, le secteur a subi en 10 ans une diminution de 38 % d'entre-elles. "139 font de la vente directe, à peine 10 %. Il y a de la place à prendre pour tous. Mettre les gens en réseau, c'est fondamental pour le commerce", estime Patrice Le Penhuizic, maire de Lauzach, en charge des circuits-courts à la chambre d'agriculture. D'autant que "7 artisans sur 10 souhaiteraient travailler avec des produits locaux mais ne connaissent pas les producteurs. Par ce forum, on espère les mettre en relation et provoquer un effet boule de neige", enchaîne Bruno Kerdal, restaurateur à Theix, président de l'union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH) car "le produit local, c'est une référence pour nos clients".

 

Claire Le Clève

 

 

 

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité