Aller au contenu principal

Allô le médiateur de la coopération agricole ?

Thierry Merret, président de la FDSEA 29
Thierry Merret, président de la FDSEA 29
© FDSEA29

Durant les Etats généraux de l’alimentation (#EGAlim), la plupart des acteurs de la filière sont apparus pétris de bonnes intentions à l’égard des agriculteurs. Simple affichage ou sens soudain de la responsabilité ? Gardons le bon état d’esprit qui a présidé durant ces EGAlim, et gageons, comme le souhaite le Président de la République, sur une responsabilisation des acteurs de la filière. Voilà pour le politiquement correct… mais ce n’est pas franchement l’habitude de la FDSEA du Finistère. La coopération agricole était bien entendu présente dans les différents ateliers des EGAlim.

Dans un communiqué daté du 2 octobre dernier, Coop de France "réaffirme les principes fondateurs de la coopération en prenant des engagements concrets pour garantir une rémunération équitable des associés coopérateurs et renforcer la transparence dans leurs relations avec la coopérative". Devons-nous en déduire que ce n’était pas le cas jusqu’à présent ? Devons-nous en déduire que les obligations parfois imposées en matière de contractualisation ont de fait donné plus de transparence aux relations entre producteurs et industriels privés qu’entre les coopératives et leurs adhérents ? Et que devons-nous en déduire sur la gouvernance des coopératives agricoles ? Il y a vraiment de quoi être inquiet ! La coopération, qui se targue d’être la forme la plus aboutie de l’organisation des producteurs, a ni plus ni moins été poussée dans ses retranchements et acculée à plus de transparence envers ses adhérents durant les EGAlim !

En 2011, la FDSEA avait bien évidemment dénoncé la contractualisation individuelle obligatoire. Mais la FDSEA avait aussi pointé du doigt la manière dont nombre de coopératives s’étaient mises en marge, pour ne pas dire hors la loi, des obligations de transparence liées à la contractualisation. Il fallait alors être bien courageux pour oser saisir le médiateur de la coopération agricole ! A l’époque, la FDSEA avait accompagné ces agriculteurs courageux. Mais soyons soulagés : il y aura bientôt un numéro vert pour appeler un médiateur !

Cela fait des années que la FDSEA exhorte à une organisation de la production centrée sur la coopération, avec un pacte social et un engagement renouvelés, pour que le terme d’associé coopérateur retrouve ses lettres de noblesse. Il est inacceptable qu’aujourd’hui encore, des coopératives refusent de solliciter l’agrément en tant qu’organisation de producteurs. Auraient-elles des doutes sur l’issue de leur demande ? Dérives des accords de collecte, opacité sur l’approvisionnement des exploitations en fournitures, refacturation des compléments de prix : en 2018, les coopératives peuvent continuer à prendre des engagements en matière de transparence et de rémunération équitable des associés coopérateurs !

Les conclusions des EGAlim sont une chose. La voix et l’engagement des coopérateurs dans leurs outils en est une autre : la coop, c’est nous !

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Publicité