Aller au contenu principal

SPACE 2009
Ambiance de crise

Etrange journée inaugurale du Space, mardi, contrariée dans son déroulement par les grévistes du lait. A défaut de pouvoir visiter le salon dans des conditions normales, le ministre de l’Agriculture est venu y faire une nouvelle annonce, celle d’une aide de 30 millions d’euros à destination des éleveurs.

La grève du lait s’est faite l’invitée incontournable de la première journée du Space, marquée par la présence, parfois bruyante, de quelques centaines de manifestants éleveurs engagés dans la grève du lait lancée en fin de semaine passée. Barrages de tracteurs contenus à l’extérieur du salon, rassemblements impromptus d’éleveurs manifestants, vêtus de tee-shirts blancs, encerclement pendant plus de deux heures d’un pavillon hébergeant une rencontre entre représentants de l’Apli et  d’un Jean Michel Lemétayer, président du Space et surtout président de la FNSEA, particulièrement visé par les manifestants. Pendant que les uns tentaient le dialogue, d’autres redoublaient de slogans inédits dans les allées du salon rennais. Ambiance tendue donc, alors qu’au même moment se déroulait un premier concours normand de très bonne tenue et que, partout ailleurs, le Space trouvait un rythme plus normal.
La manifestation, première du genre sur ce salon, aura surtout bousculé le protocole et soumis les représentants professionnels majoritaires à rude épreuve, parfois aux limites du supportable. D’où une déclaration improvisée d’un Jean Michel Lemétayer à l’issue de sa rencontre avec le ministre, visiblement affecté par la tournure des évenéments, et se disant "responsable de tous les producteurs". Et d’ajouter : "j’ai autant de comptes à leur rendre qu’à ceux qui manifestent aujourd’hui".

Privé de visite

Le ministre de l’Agriculture, lui, aura tout simplement renoncé à la traditionnelle visite inaugurale du salon, se limitant à recevoir plusieurs délégations, celle de représentants de l’Apli, tout d’abord, puis celle de la FRSEA et des JA, avant de prononcer en lieu plus calme un discours officiel. Deux annonces ont particulièrement retenu l’attention, celle d’une aide de 30 millions d’euros à destination des productions d’élevage, aide qui fait suite à un premier volet de 30 millions déjà en partie débloqué à destination de la filière lait. Sans aller plus loin dans les modalités d’attribution de cette nouvelle aide, Bruno Le Maire a cependant insisté sur le fait que ces soutiens iraient à des mesures de réduction des charges des éleveurs. Seconde annonce insistante, le ministre a affirmé être parvenu à obtenir l’approbation de l’Allemagne et de quinze autres Etats européens dans l’idée d’une troisième voie pour la politique agricole commune, axée sur une nouvelle régulation qui ne soit pas celle des quotas ou des politiques d’intervention trop tardives. Propositions qui, a-t-il dit, commencerait de trouver un certain écho auprès de la Commissaire à l’agriculture Marian Fischer Boel, que l'on annonce, par ailleurs, sur le départ. A suivre…

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère à l’honneur des Trophées de l’agro-écologie
Le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation, avec le soutien du Crédit Agricole, organise chaque année les Trophées de l’…
Arrêt de la castration à vif : le ministre présente son plan d'action
Vendredi 19 novembre, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, s'est rendu dans les Côtes-d’Armor, aux…
Mettre à profit la biodiversité pour contrôler les ravageurs
La biodiversité est souvent considérée comme une notion abstraite à l’usage des naturalistes. Avec l’avancée des connaissances,…
Trop c’est trop

Alors que l’on nous parle de souveraineté alimentaire et de transmission-installation,force est de constater que la…

Égalité dans les territoires ruraux : mais où sont les femmes !
"Femmes et ruralité : en finir avec les zones blanches de l’égalité", tel est le titre du rapport d’information que vient de…
Prophylaxie bovine : quid de la nouvelle réglementation ?
La loi de santé animale (LSA) fixe les grands principes de prévention et d’éradication des maladies animales et impose pour la…
Publicité