Aller au contenu principal

A Andel, la méthanisation fédère les énergies

"C'est un peu l'inconnu", reconnait David Garoche co-gérant de la SARL Andelec à Andel (22). Avec quatre autres associés agriculteurs comme lui, il s'est lancé dans l'aventure de la méthanisation à la ferme avec la construction d'une unité de 150 kW. Rencontre.

De gauche à droite : David, Arnaud Garoche et Jean-Yves Brindins, co-gérants de la SARL Andelec et Noël Le Corre, responsable du pôle économique et environnement Bretagne du Crédit agricole. David Garoche est le préposé à l'entretien quotidien de la machine. Il compte passer un mi-temps sur cet outil.
De gauche à droite : David, Arnaud Garoche et Jean-Yves Brindins, co-gérants de la SARL Andelec et Noël Le Corre, responsable du pôle économique et environnement Bretagne du Crédit agricole. David Garoche est le préposé à l'entretien quotidien de la machine. Il compte passer un mi-temps sur cet outil.
© terra

Andelec. C'est le nom de la nouvelle SARL créée spécialement pour porter le projet de réalisation sur la commune d'Andel (22) d'une unité de méthanisation par les cinq éleveurs de quatre exploitations porcines naisseurs-engraisseurs du secteur.

Suite à une formation autour de la méthanisation proposée par la chambre d'agriculture des Côtes d'Armor, David Garoche, prend contact avec quelques éleveurs locaux, afin d'échanger sur la possibilité de se lancer dans la création d'une unité commune. "Le projet est né en mai 2010, cependant la mise en fonction de l'unité est prévue pour le 15 décembre 2013", explique David Garoche devenu associé de la SARL qui porte l'investissement. Plus de trois ans se seront donc écoulés jusqu'à la mise en fonctionnement de l'unité de méthanisation. Il aura donc fallu du temps depuis la préparation du dossier administratif avec la chambre d'agriculture, jusqu'à l'obtention du permis de construire, puis celle de l'autorisation d'exploitation puis le lancement du chantier d'installation. "Très long et très compliqué", résume l'éleveur. Et d'ajouter : "c'est le processus administratif qui a été le plus long. Il faut y passer du temps alors que nous sommes déjà à temps complet sur nos élevages. D'autant qu'il ne faut pas compter ses heures au téléphone et les déplacements à St Brieuc". Pour la réalisation concrète du projet, le groupement a fait confiance à l'entreprise Biogaz Hochreiter, spécialiste de la méthanisation en Allemagne et en France.

Des investissements répartis

La partie financière du dossier s'est mis en place avec le Crédit agricole. "Nous étions déjà engagés sur d'autres financements avec cette banque. Il nous a semblé naturel de nous tourner vers eux pour ce projet", rapporte David Garoche. Un premier rendez-vous est pris dès 2010. "Nous souhaitions être rassurés, confronter nos idées et échanger sur notre possibilité d'investissement. Ce qui fut fait". Le processus s'est donc poursuivi auprès du CER France qui a réalisé une première étude économique. Au bout de deux ans, le projet est "ficelé" et comme prévu, la banque soutient le groupement. L'investissement est important puisque tout est à construire. "A 5 associés, il est plus compliqué de bâtir à partir de l'existant. Nous avons choisi de faire construire à Andel, puisque 3 des 4 exploitations y sont situées". Si l'investissement en bâti est important (1 550 K€), l'association des quatre exploitations a permis à la SARL de regrouper plus de gisements. "Sans oublier que le montant de l'emprunt est divisé par 5", précise David Garoche. Par ailleurs, même en groupe, l'unité de méthanisation n'est pas autosuffisante en effluents d'élevage. "Nous avons six apporteurs de fumier qui viendront nourrir l'unité. Il nous semble plus intéressant de faire des échanges, ainsi, tout le monde récupère du digestat pour nourrir ses parcelles".

Hélène Bonneau

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité