Aller au contenu principal

"Apprendre en faisant", une méthode qui fait ses preuves

Former des femmes et des hommes compétents et immédiatement opérationnels pour les entreprises du secteur agricole de notre territoire, tel est l’objectif du centre régional de formation des chambres d’agriculture de Bretagne qui ouvriront leurs portes au public, le samedi 21 avril prochain.

Existant déjà depuis près de 50 ans, les quatre sites qui composent le centre régional, à savoir Kérel (Crédin, 56), Quintenic (22), Saint-Ségal (29) et Agr’Equip (La Bouëxière, 35) se sont regroupés l’an dernier pour étoffer et renforcer leur offre. Chacun d’eux vous propose à l’occasion des prochaines portes ouvertes de découvrir les métiers, les emplois et les formations correspondant à votre projet professionnel, allant de l’élevage aux grandes cultures en passant par le maraîchage mais aussi la conduite et maintenance d’engins agricoles et les travaux publics.

 

Un pied dans le métier

Du BEP à la licence pro, toutes les formations dispensées proposent de mixer théorie et pratique dans leur cursus afin de maximiser vos chances de trouver un emploi ou d’envisager une installation à la sortie. Pour cela, jusqu’à 80 % des heures de formation sont consacrées à l’immersion dans un environnement professionnel, plateaux techniques ou exploitations. Un sacré coup de pouce pour démarrer, quand on sait que les employeurs recherchent avant tout des salariés opérationnels ! Les parcours sont aussi complétés par des stages dans des entreprises partenaires.

L'objectif est d'apprendre en faisant. Les formations permettent de se confronter aux conditions réelles d’exercice d’un futur métier ; d'observer, connaître et comprendre l’environnement professionnel ; mais aussi d'acquérir les vrais gestes professionnels.

 

Concrètement ?

Efficace : dès votre premier contact, un conseiller formation vous propose un rendez-vous pour établir avec vous le parcours le mieux adapté à vos besoins, étudier le financement de votre formation et votre rémunération pendant cette période.

Souple : vous pouvez réaliser, à votre rythme, une partie de la formation en autonomie sur les sites ou à domicile (ou dans des espaces informatisés au plus près de chez vous).

Professionnel : notre équipe de formateurs, véritables professionnels dans leur domaine, vous accompagne dans l’acquisition des compétences et des savoir-faire en situation réelle dans les élevages et les ateliers de nos sites de formation.

Adapté : tout au long de l’année, nous proposons pour les jeunes des formations en alternance et pour les adultes des parcours en continu ou en alternance sur une période de 6 à 24 mois.

Une solution adaptée si vous recherchez : un métier, une ré-orientation professionnelle, à travailler sur l’exploitation familiale avec un vrai statut ; à compléter votre formation initiale en agriculture, à faire valider vos acquis d’expérience, à créer ou reprendre une exploitation agricole…

 

Portes ouvertes

Rendez-vous le samedi 21 avril :
- à Saint-Ségal (29) de 10h à 17h,
- à Quintenic (22) de 9h à 17h,
- à Agrequip à la Bouëxière (35) de 9h à 17h,
- à Kérel à Crédin (56) de 10h à 17h.

Plus d’info sur www.chambagri-formation.frt

 

 

Elle a dit :

Odile Caroff, élue à la chambre régionale d'agriculture de Bretagne en charge de la formation, productrice de légumes et de lait (29).

Les questions de l’attractivité de la formation et de l’emploi sont indissociables tant leurs enjeux sont importants pour la profession (les AEF de Bretagne proposaient la semaine dernière plus de 650 emplois). Nous devons tout mettre en œuvre pour trouver des candidats et les former pour répondre aux besoins d’employeurs et maintenir nos outils de production. Aujourd’hui nos centres de formation doivent être en capacité d’accueillir tout candidat intéressé par l’agriculture, de réaliser un diagnostic de ses compétences. L'objectif est d'établir un plan de formation adapté pour l'amener à être employable immédiatement en sortie de cursus.

Collectivement, tous les professionnels du secteur agricole (élus chambres d’agriculture, conseillers, formateurs…) doivent être en veille permanente sur les évolutions de nos métiers pour adapter les contenus de formation (évolution des systèmes de production, intégration des nouvelles technologies…). Nous devons proposer des formations toujours en phase avec ces changements.


Exemples de reconversion professionnelle

La présence des ateliers pédagogiques est un réel plus "cela permet de découvrir, de voir comment fonctionne un élevage. D’acquérir un savoir-faire avant d’aller en stage et de ne pas se retrouver sans aucune connaissance, aucun savoir-faire".

- Pour Laëtitia qui était aide à domicile : "Quand on est en reconversion on découvre tout. Les tâches du quotidien et les travaux pratiques hebdomadaires réalisés sur les fermes du site de formation permettent l’application directe de ce qui est vu en cours. Même si les attendus ne sont pas les mêmes sur le centre qu’en exploitation, au niveau du rythme notamment, ce que l’on apprend on sait le faire et on sait pourquoi on le fait. Cela fait toute la différence quand on se retrouve en situation professionnelle".

- Pour José ancien mécanicien : "Les stages sont aussi importants. Ils permettent de voir d’autres choses qu’au centre, d’apprendre et de partager le quotidien d’un éleveur, d’échanger sur ses pratiques".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité