Aller au contenu principal

Au Crédit Agricole, le philosophe réconcilie : capitalisme et mutualisme

Assuré de ses bonnes performances (voir Terra n°59 du 13 Avril dernier) qu'il a traduit par le rachat du réseau immobilier Allanic*, le Crédit agricole du Morbihan a convié André Comte Sponville à s'exprimer sur le capitalisme et le mutualisme. Union de raison répond le philosophe.

« Arrêtons de faire comme si le capitalisme était le diable ». A peine avait-il entamé les propos liminaires de l'intervention intitulée « capitalisme et mutualisme sont ils conciliables », qu'André Comte Sponville, philosophe de son état, rassurait son hôte en la personne du Crédit agricole accueillait jeudi dernier pour sa réunion annuelle d'information.
« Etre moral n'a jamais dispensé d'être rentable » a-t-il expliqué à ceux qui pouvaient encore en douter, préférant au mélange des genres, la clarification des sphères ; « une banque relève de l'économie, le jour où les bons sentiments suffiront à créer des richesses, nous serons au paradis ». Dont acte, et ce n'est pas le cas. Fustigeant la mode de l'éthique d'entreprise, ou « l'art de régler les problèmes qui ne se posent pas », le philosophe a rappelé à son auditoire, acquis à ses propos, ceux de Kant qui fondaient son intervention : « le propre de la valeur morale d'une action , c'est le désintéressement ». Agir par intérêt n'est donc pas moral. Mais que fonde donc le capitalisme « seul système qui marche », si la morale n'a rien à y faire ? C'est avant tout un système économique, reprend le philosophe « et il est efficace car il est au service de ceux à qui il appartient… C'est-à-dire aux actionnaires ». Et dans ce système qui, «avec de la richesse sert à faire encore plus de richesse», l'argent va donc à l'argent, « et c'est pour cela que cela crise » explique André Comte Sponville.

Les grandes vertus du capitalisme
« Le capitalisme n'est ni moral ni immoral mais amoral » insiste l'auteur du « Petit traité des grandes vertus »**. Ainsi pas de confusion possible, le capitalisme ne sert pas à créer « du bien mais des biens, et c'est tout le secret de sa réussite ». Et, pour, le philosophe « on n'a pas trouvé mieux pour créer de la richesse et faire reculer la pauvreté ». Mais voilà, est-ce suffisant pour faire une civilisation ? « Non répond-il, il faut aussi de la politique, de la morale et de la solidarité ». Ainsi l'auteur du
« Capitalisme est-il moral ? » peut –il défendre sa thèse : « Le capitalisme fonctionne à l'égoïsme, c'est pourquoi il fonctionne à la solidarité ». Rien à voir avec la générosité qui est le don désintéressé. La solidarité est tout autre chose « parce que vous partagez les intérêts de quelqu'un, vous lui faites du bien et ce faisant vous vous en faites à vous, c'est le mutualisme ou le marché ». Ainsi, on vend par intérêt, on achète par intérêt, et la boucle est bouclée. « La solidarité nous ramène à la régulation socialement efficace du marché dit le philosophe mais attention, ne comptez pas sur le marché pour être mutualiste à votre place ni être moral à votre place ».

*Poursuivant sa politique de développement Le Crédit agricole s'intéresse à l'immobilier. Dans le Morbihan, après avoir acquis à Lorient l'Agence Guegan, Crédit Agricole Bretagne Habitat vient de se porter acquéreur du réseau Allanic immobilier et ses 8 agences.

**a également écrit avec Luc Ferry « La sagesse des Modernes » en 1998. Ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de philosophie et docteur en lettres, il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages de philosophie parmi lesquels : l'Être-Temps, Traité du désespoir et de la béatitude, Le capitalisme est-il moral ? (2004), et L'esprit de l'athéisme (2006).
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité