Aller au contenu principal

LA RENTRÉE À LA FRSEA BRETAGNE
Avancer sur la maîtrise des charges

La Bretagne se veut force de propositions. Sur la répartition des marges, un nouveau système de fixation du prix du lait, les mesures environnementales, la FRSEA Bretagne avance des idées, qu'elle présentera au Premier Ministre, lors du Space.

De gauche à droite : René Collin, Thierry Merret, Laurent Kerlir et Jean-Jacques Poezevara.
De gauche à droite : René Collin, Thierry Merret, Laurent Kerlir et Jean-Jacques Poezevara.
© Terra

L'économie sera la matière principale de la FRSEA Bretagne pour cette rentrée. "Nos revenus chutent car nous ne pouvons répercuter la hausse des intrants sur nos prix. En plus, il y a d'importantes disparités entre productions et de nouvelles contraintes, comme l'environnement qui créent des charges supplémentaires", synthétise Laurent Kerlir, président de la FRSEA. Autant de sujets que le syndicalisme veut aborder avec le Premier Ministre, François Fillon, lors de sa visite au Space.
La FRSEA réclame la transparence des prix et des marges. "Notre demande d'un observatoire n'a pas été entendue, regrette Thierry Merret, président de la FDSEA 29. Pourtant, nous devons, avec les consommateurs, continuer ce travail sur la transparence". "C'est à nous d'éclaircir la partie obscure entre les prix qui nous sont payés et ceux que les consommateurs doivent payer", insiste Jean Jacques Poezevara, président de la FDSEA 22.
Autre sujet d'économie sur lequel la FRSEA doit travailler, la nouvelle fixation du prix du lait attendue dès le 4e trimestre. "Il faut réfléchir à de nouvelles règles, à une autre organisation qui permette de préserver une certaine régulation, envisage le syndicat. Pourquoi pas un fonds de mutualisation qui permettrait d'éviter les disparités entre producteurs ?".
Les travaux se poursuivent également sur le bilan de santé de la PAC. "Nous refusons la déréglementation et la suppression des outils de gestion de marché, rappelle Laurent Kerlir. Le récent exemple dans la filière laitière a montré la nécessité pour la profession d'être organisée face à un contexte économique qui peut basculer très vite de la pénurie aux excédents". La nouvelle donne de la PAC peut bouleverser l'organisation des filières. "Globalement, il en va de notre place au sein des filières, souligne Thierry Merret. Nous, les producteurs, nous voulons être des partenaires, plus que des fournisseurs de matières premières. Il faut jouer collectif pour garder notre juste place".
Autre sujet que la FRSEA veut aborder avec François Fillon, l'environnement et notamment le 4e programme d'actions directive nitrates. "Nous avons besoin de simplification et de possibilité d'évolution des exploitations", précise Laurent Kerlir. D'autant qu'un autre sujet environnemental inquiète lui aussi : les suites du Grenelle de l'environnement.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité