Aller au contenu principal

Bienvenue à la ferme attire

Avec 120 portes ouvertes et marchés par an, plus de 30 000 visiteurs, le réseau attire. En 2015, 27 agriculteurs et agricultrices ont choisi d’y adhérer. Plusieurs initiatives sont lancées : un site dédié aux fermes pédagogiques, les séjours packagés "Terres de Bretagne", des solutions monétiques, des parcours biodiversités et bientôt des magasins fermiers partenaires.

Les membres du bureau 
de l'association régionale Bienvenue à la ferme : Roseline Mahe (35), Annie Gauter (56), Annie Martin (22) et Thierry Cloarec (29). Manque Jean-Baptiste Mainsard (35).
Les membres du bureau
de l'association régionale Bienvenue à la ferme : Roseline Mahe (35), Annie Gauter (56), Annie Martin (22) et Thierry Cloarec (29). Manque Jean-Baptiste Mainsard (35).
© Terra

Lors de l’assemblée générale, Annie Martin, la présidente de l’association bretonne, a invité les producteurs à oser, à innover, à poursuivre cette recherche de valeur et d’une juste rémunération. Les projets présentés ont témoigné de cette volonté d’aller de dégager un revenu en jouant la carte de la valeur ajoutée : "notre travail, nos produits, notre accueil demandent des investissements, de la compétence, ils ont de la valeur, ne le bradons pas !".

Des témoignages

David Le Ruyet valorise ses céréales avec une gamme de pates au blé tendre auprès des épiceries fines, magasins fermiers et en vente directe :  "i faut être fier de son produit et de son prix. Je produits et je transforme mes céréales. Mes clients, restaurateurs et épiciers, sont particulièrement sensibles à cette démarche. C’est une vraie différence qui donne de la valeur au produit".

Huit fermes ont créé ensemble chacune un parcours de découverte de leur biodiversité. Des haltes sont disséminées le long d’un sentier aménagé sur la ferme. Ecoliers, collégiens et familles pourront y découvrir la faune, la flore, l’urbanisme local. Des animations contribuent  à faire découvrir les pratiques des agriculteurs en matière de biodiversité. Elles souhaitent que ce rôle pédagogique soit reconnu aux agriculteurs et leur permettre de rémunérer leur temps.

Le réseau affirme ses valeurs

Les échanges ont également porté sur les relations entre  vente directe, agritourisme et filières de production. Pour de nombreuses exploitations, cette complémentarité des activités est positive. Cependant, dans un monde de réseau, il nous faut apprendre à être plus rapide, plus souple, plus en phase avec les attentes des consommateurs. Dans un grand réseau, une petite structure peut  se développer, collaborer avec les autres  et affirmer son autonomie.  Faire tout, tout seul est impossible, en réseau tout devient possible.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité