Aller au contenu principal

Bienvenue à la ferme : la saison vue par le réseau

Réunis en conseil d’administration, les responsables de Bienvenue à la ferme Bretagne faisaient mardi 15 septembre un point sur la saison en agritourisme et vente de produit fermiers. Un été totalement atypique avec des réadaptations permanentes.

Exemple de la campagne de communication sur les réseaux sociaux.

Après un démarrage inhabituel, la clientèle du mois d’août et la communication de Bienvenue à la ferme ont sauvé une saison mal engagée. Organiser des marchés dans les fermes ou ne pas le faire, les semaines avant l’été ont donné lieu à de nombreuses hésitations. Les contraintes préfectorales se sont précisées de jour en jour. Les producteurs ont su s’adapter avec les distances entre les stands, la présence de gel et la limitation des personnes présentes. Les clients ont plutôt bien vécu ces mesures. Ils se sont sentis sécurisés.

 

Soutien aux fermes pédagogiques

Fin juin, les administrateurs ont décidé d’investir dans les réseaux sociaux. Trois campagnes de communication ont ciblé les familles du grand ouest pour les séjours à la ferme, les couples avec jeunes enfants présents en Bretagne pour les fermes pédagogiques et les personnes en vacances à proximité des marchés. Au total ce sont 700 000 personnes qui ont visionné une proposition du réseau Bienvenue à la ferme. Les fermes pédagogiques restent les plus touchées par la crise, étant dans l'impossibilité d’accueillir des groupes.

 

Une saison épuisante

Au cours du printemps, les clients ont été nombreux à annuler leur séjour, les réservations ont repris en juin, avec sur l’été des pics de sollicitations. Un nouveau public est venu en Bretagne, plus urbain, plus aisé.
Les courts séjours itinérants ont laissé la place à des vacances plus sédentaires.

 

Quel automne ?

Pour tous, une question reste posée, qu’en sera-t-il des prochaines semaines, des prochains mois ? Les drives fermiers ont vu leurs ventes baisser en été. Ce e-commerce apparaît comme une solution intéressante pour les producteurs, avec la possibilité d’anticiper les ventes, de s’organiser collectivement.

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité