Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Nutrition animale
Bilan 2010 mitigé

La France, premier producteur européen en nutrition animale, c'est du passé. Les pertes d'activité sont majeures et continues en porc. La dinde ne se porte pas mieux. Poulets et bovins se ressaisissent cependant.

Alors que la France stagne à 21 millions de tonnes d'aliments en 2010, "l'Allemagne, en forte progression depuis trois ans (+4% en 2010), vient de nous souffler la première place", signale Hervé Vasseur, président de l'association des fabricants d'aliments du bétail de Bretagne (Afab). D'autres pays tels le Royaume-Uni, l'Italie ou la Pologne, connaissent également une forte croissance.

L'activité de la nutrition animale est révélatrice de l'état de santé des filières. Lors de son AG le 16 juin à Pontivy (56), l'Afab, représentant 41% des tonnages français, a dressé un bilan mitigé de l'année 2010.

 

Reprise en poulets et en vaches laitières

Même si sa balance commerciale se dégrade fortement vis-à-vis de ses pays voisins, la France est toujours le premier producteur de volailles en Europe, avec des évolutions très disparates selon les espèces. "Le poulet est la production qui tire la fabrication d'aliments de volailles", précise Hervé Vasseur. Ce redéploiement est particulièrement visible en Bretagne où "la production se redresse depuis quelques années" (+3% d'aliments en 2010), la progression étant encore plus nette en Pays-de-la-Loire. Les aliments pour pondeuses sont aussi en hausse de +2% en Bretagne comme en France. Mais la dinde connaît "une descente aux enfers", avec une baisse régulière de la production dans la région depuis 2002, se traduisant par une baisse de la fabrication d'aliments de -5% en 2010, et -8% sur les quatre premiers mois de 2011.

Les aliments bovins ont progressé en 2010, de +4% en France et +10% en Bretagne. Hausse de la collecte laitière, intensification de l'alimentation, "la Bretagne a tiré profit de l'amélioration de la conjoncture plus que les autres régions". Les tonnages sont repartis à la baisse en ce début d'année du fait d'une sortie d'hiver précoce, mais selon Hervé Vasseur "la situation est en train de s'inverser".

 

Baisse d'activité en porc

La Bretagne, qui enregistrait déjà -1,4% de tonnages d'aliments porc en 2010, voit sa situation s'empirer en 2011 avec "une baisse de -3,6% sur les quatre premiers mois", en conséquence d'une décapitalisation. L'Allemagne est en revanche très dynamique sur cette production. Pour les éleveurs, 2011 s'annonce comparable à 2008 en termes de coût d'aliment. Celui-ci approche les 65% du coût de production avec une moyenne de 280 € la tonne pour un naisseur engraisseur. Dans ce contexte de flambée des matières premières, le président de l'Afab note "une baisse globale des aliments complets et une nette progression des complémentaires (+9% en 2010)". Les fabricants d'aliment quant à eux "ont continué d'atténuer la hausse des matières premières par leur politique d'achat". Et l'Afab a poursuivi ses actions sur les dossiers des camions 44 t, de logistique portuaire, de transit rail-route, etc. Un travail politique mené depuis maintenant vingt ans par l'association pour améliorer la compétitivité de la nutrition animale en faveur des filières.

L'Afab fête ses 20 ans

L'association des fabricants d'aliment du bétail a été créée en 1991, à l'initiative des fabricants privés qui ont réussi ensuite à rallier les coopératives. Logistique portuaire, problèmes de transport l'hiver ... "nous avions des préoccupations communes qui pouvaient se résoudre plus facilement de manière collective qu'individuelle", relate Ferdinand Richard, président fondateur. Depuis 2001, l'Afab représente tous les fabricants d'aliments bretons sauf un, soit 42 sites de production sur les 150 français. Une association dont le conseil d'administration est composé de salariés opérationnels de la fabrication d'aliment.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité