Aller au contenu principal

"Bio c’bon" est à vendre

Après des années de rentabilité, l’enseigne Bio c’bon est à vendre. Troisième spécialiste du bio en France derrière Biocoop et Naturalia, l’enseigne qui a été créée en 2008 réalisait environ 170 millions de chiffre d’affaires par an. Elle accuserait un passif d’environ 40 millions d’euros. L'enseigne était vendue comme un placement financier avec la promesse de rendements alléchants (5 à 6 % par an). Aujourd’hui, les petits actionnaires représentent 25 % du capital. La famille Zouari qui détient 43 % de Picard (surgelés) était en pourparlers pour reprendre les 158 magasins (sans les murs), la centrale d’achat, le siège, les entrepôts et 90 % des 1 500 salariés. Mais ces négociations sont pour l’heure interrompues. Les principaux concurrents de Bio c’bon (Biocoop, La Vie Claire, Naturalia) ont déposé des offres de reprise. Carrefour et Casino seraient également sur les rangs. Un administrateur judiciaire a été nommé. 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité