Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Biocoop la petite entreprise qui a toute d'une grande

La plateforme Biocoop de Melesse, et ses 10 000 m2 approvisionnent 98 magasins du grand Ouest, qui vont d'une ligne de Caen à La Rochelle, en passant par Chinon. Rencontre avec son directeur, André Riaux, un homme qui a mis ses compétences en logistique au service du développement de la bio.

Réceptionner, stocker, approvisionner tous les jours sur une large gamme de produits, recevoir les commandes des magasins, les informer sur la disponibilité des produits, préparer les palettes, les livrer, assurer un service après vente… C’est le métier de chacune des quatre plateformes logistiques du réseau Biocoop en France, mais également de la société de transports Biocoop qui enlève la marchandise chez certains de ses partenaires et livre les produits aux magasins depuis les plateformes. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la petite société créée en 1989, d'abord à Noyal-sur-Vilaine, à l'image de ce que peuvent être les Amap, a aujourd'hui tout d'une grande. "Au départ nous ne faisions que des produits secs, mais avec l'augmentation du nombre de magasins, et l'arrivée des produits frais, la demande a vite augmenté", se souvient André Riaux, qui a intégré l'aventure Biocoop en 1991. Si bien qu'en 2000, la plateforme déménage à Melesse dans un entrepôt de 3 600 m2. En 2002, un deuxième espace de 3 000 m2 voit le jour et en 2014, 3 500 m2 viennent compléter le dispositif.

Un très bel outil donc, mais dans ces conditions, comment concilier résultats économiques et valeurs défendues par l'entreprise ? Pour André Riaux, il n'y a pas d'antagonisme. "Nous respectons entièrement les valeurs de Biocoop. Il y a zéro transport par avion, pas d'OGM, la priorité à l'approvisionnement local et aux circuits courts, le respect de la saisonnalité... car notre attachement et notre volonté, c'est bien de développer l'agriculture biologique en France".

6 600 références

Pour ce qui est de la gouvernance, le conseil d’administration de Biocoop est composé de quatre collèges. Y siègent, au même titre, des représentants des magasins (indépendants), des représentants de groupements de producteurs, un représentant des salariés et un autre des consommateurs. Avec plus de 6 600 références, Biocoop propose des produits pour tous les types de consommateurs : plus de 600 produits qui garantissent aux consommateurs une juste rémunération du producteur et un produit français (non importé). Les magasins proposent également de très nombreux produits en vrac ou encore en grands conditionnements qui permettent aux consommateurs de réduire leurs déchets d'emballages et de consommer de manière responsable. Enfin, les magasins proposent des produits du commerce équitable ainsi qu’un choix très étendu d'écoproduits et de cosmétiques.

14 camions

Une journée type sur la plateforme de Melesse ? "Du lundi matin au samedi midi, l'approvisionnement des magasins est effectué tous les jours ou tous les trois jours en fonction de la taille de la boutique", explique le directeur. En fin de matinée, les quatorze camions qui ont été chargés, à un taux de remplissage de 94 % partent pour une première tournée. Sur le retour, ils prennent de la marchandise chez les producteurs, "la ramasse", pour la plateforme de Melesse mais aussi des autres centres de logistique. La nuit, changement de chauffeur, et une deuxième tournée est effectuée.

Au travers de la démarche "Ensemble, solidaires avec les producteurs", Biocoop entend marquer son engagement dans la structuration des filières, en "construisant des relations transparentes, solidaires et pérennes avec des groupements de producteurs", ajoute André Riaux. L'enseigne a d'ailleurs accueilli Biolait, groupement de producteurs laitiers au sein de son collège "Sociétaires Producteurs". Ainsi, ils sont aujourd'hui neuf groupements de producteurs bio, partenaires et sociétaires de Biocoop : Biocer, Cocebi, Corab, APFLBB, Bio Loire Océan, Cabso, Biodirect, Norabio et Biolait. "Chacune des filières de production (fruits & légumes, viande, céréales et lait) est donc maintenant représentée au sein de la section agricole", se félicite le directeur du site de Melesse. Et avec une augmentation du chiffre d'affaires de 15 % par an, il y a fort à parier que Biocoop recherche rapidement de nouveaux producteurs... et de nouveaux mètres carrés pour sa plateforme.

Une centrale photovoltaïque de 2 000 m2

Dans le cadre de son plan logistique 2016, Biocoop a débuté il y a moins de deux ans l’agrandissement de sa plateforme logistique basée à Melesse. Validé par le conseil d’administration du réseau et par la mairie de Melesse en 2013, cet agrandissement de 3 500 m2 a permis à Biocoop d’optimiser l’approvisionnement de son réseau dans l’Ouest de la France (modernisation des espaces de stockage avec température dirigée pour les produits sensibles). Ce projet s’accompagne de la mise en place de panneaux photovoltaïques, en partenariat avec Énergie Partagée et Enercoop. Leur installation sur le toit du bâtiment assure une partie de l’alimentation énergétique de la plateforme. Il s'agit également de la plus grande centrale photovoltaïque en autoconsommation de Bretagne. Installés par Armorgreen, les panneaux ont été assemblés en Côtes d'Armor par Silia.


En chiffres

357 magasins en France

1 300 producteurs partenaires

660 millions d'euros de chiffre d'affaires (dont 132 millions pour la plateforme de Melesse)

27 000 tonnes de fruits et légumes vendus par an
(10 % du volume de fruits et légumes bio en France)

24 % des produits vendus en Biocoop proviennent du commerce équitable

30 euros : le panier moyen dans un magasin Biocoop.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
Carbon Agri, la méthodologie de certification des gains carbone en agriculture est disponible
Le ministère de la Transition écologique et solidaire a validé cet été la méthodologie Carbon Agri qui permet de faire certifier…
Vignette
Eureden se dévoile au Space

L'union de Triskalia et du groupe d'aucy prendra effet le 1er janvier 2020 suite à l'accord de l'Autorité de la…

Vignette
Ensilage du maïs, c’est parti et bien parti
Avec du maïs dosé à 28 % de MS le 23 août dernier, le Gaec laitier Le Bihan, à Noyal-Muzillac, au sud-est du département du…
Publicité