Aller au contenu principal

Brasseur, biscuiterie, pâtes, les céréales sont leur atout

Les céréales seraient-elles une mine pour la diversification ? C'est avec l'exemple d'un agriculteur fabricant de pâtes alimentaires, d'un brasseur créateur d'une filière brassicole et d'un pâtissier que le lycée de Kerlebost, a St Thuriau, a lancé le débat avec ses étudiants en Bac pro et BTS.

 

 

Dans cette invitation au débat, pas question de promouvoir la végétalisation de la Bretagne pour ses promoteurs, le lycée des Saints Anges de Kerlebost, près de Pontivy. "Nous avons effectué un travail historique avec nos élèves sur ce qu'étaient les céréales produites en Bretagne dans les années 60, les choix variétaux, l'évolution du blé, fourrage pour l'alimentation du bétail mais il existe aussi des niches et des possibilités de produire un blé panifiable. Chez nous c'est possible", appuie Hervé Le Quéré, enseignant en agronomie. Comment trouver un revenu complémentaire avec des opportunités de transformation à la ferme, de nouvelles filières, de commercialisation en direct ? Certains ont réussi ce pari stratégique et ont métamorphosé leurs contraintes, ou bien de surface, de production ou de segment de marché, en opportunités.

 

Mille et une possibilités

 

Ainsi avec ses 7 ha de céréales qu'il veut cultiver lui même sur son exploitation de 18 ha, à Languidic, David Le Ruyet a créé son emploi et embauché un salarié. Et il garnit les tables du bottin gourmand de ses pâtes alimentaires. Il est capable de les réaliser sur mesure, à la demande des chefs, avec lesquels il entretient une grande proximité, y compris pour toute la partie vente, à 40 % en direct. Pour sa bière bio, face au manque de matière première locale, la brasserie Lancelot, au Roc St André, a relancé la production de 500 T d'orge brassicole certifié AB en Bretagne et recréé une filière. A la biscuiterie Jourbard de Pontivy, avec 27 salariés sur deux sites de production, la farine, avec juste du beurre et du sucre, se décline en 40 variétés de biscuits qui sont désormais, outre les circuits traditionnels de vente dans la grande distribution, vendus en direct dans 13 magasins, bientôt 20.

 

Claire Le Clève

 

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité