Aller au contenu principal

CRISE DU LAIT
Bruxelles ne répond pas

Informel, le conseil des ministres européens de l’Agriculture, réuni lundi dernier à Bruxelles l’aura été jusqu’au bout, au point de n’aboutir à rien d’autre que la fixation de futures échéances… de réflexion.

Alors que se déroulait à Bruxelles le conseil des ministres de l'Agriculture, des actions sur le terrain étaient organisées, comme ici dans le Finistère.
Alors que se déroulait à Bruxelles le conseil des ministres de l'Agriculture, des actions sur le terrain étaient organisées, comme ici dans le Finistère.
© Terra

Le ministre français de l’Agriculture, Bruno Le Maire, en avait fait un rendez-vous déterminant pour l’avenir de la filière laitière, au travers du principe d’une nouvelle régulation porté par la France et sur lequel une majorité de pays membres de l’Union paraissait s’accorder.
Ni le lieu, ni le moment, aura-t-on compris lundi au sortir de ce conseil informel des ministres européens de l’Agri-culture qui s’est borné à un rappel du processus de disparition des quotas laitiers inscrit dans la réforme de la PAC. Pouvait-il en être autrement, même sous la pression des tenants de la grève du lait ?
Force est de constater que le ministre de l’Agriculture n’a obtenu gain de cause sur aucune de ses demandes. Rien sur le gel de l’augmentation des quotas pour 2010, rien non plus sur la mise en place de nouveaux outils de régulation. Tout juste s’est-on accordé à énumérer quelques bonnes intentions avec la mise en œuvre d’un "groupe de haut niveau" qui aura pour tache de travailler sur la contractualisation, sur le renforcement du pouvoir de négociation des agriculteurs dans la chaîne alimentaire, sur l’éventualité d’un marché à terme, sur la transparence des marchés, sur la recherche et l’innovation…
Les conclusions de ce groupe de travail sont attendues… pour juin 2010. Lundi, la nouvelle régulation a surtout pris du plomb dans l’aile.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité