Aller au contenu principal

BV du Douron : les premiers résultats sont là !

Près de 80 % de la SAU engagée, une nette diminution de la balance azotée, une réduction du taux de nitrates : deux ans seulement après la signature de son projet de territoire, le bassin versant algues vertes du Douron enregistre ses premiers résultats positifs.

Le 11 décembre dernier, le groupe de travail Anse de Locquirec a fait le point sur l'engagement des agriculteurs et les premiers résultats obtenus sur le bassin versant algues vertes.
Le 11 décembre dernier, le groupe de travail Anse de Locquirec a fait le point sur l'engagement des agriculteurs et les premiers résultats obtenus sur le bassin versant algues vertes.
© Terra

Le projet de territoire du BV algues vertes du Douron-Anse de Locquirec (29) a été signé le 18 septembre 2012. Deux ans après, le SMT, le syndicat mixte du Trégor, chargé de le mettre en oeuvre, a souhaité faire le point. "Un diagnostic a été réalisé sur 81% des 5 400 ha de SAU, indique Guy Pennec, le président. Et un CEI, un contrat d'engagement individuel, a été signé sur 72%".

Les 63 exploitations signataires ont déjà réalisé 300 analyses de terre, d'effluents, de reliquats d'azote... et en ont programmé autant. 25 d'entre elles ont choisi de travailler sur l'optimisation de l'herbe, 26 sur une ré-organisation du parcellaire pâturé et 40 demandes d'aide à l'investissement dans du matériel ont été enregistrées. Et 50 km de haies et talus ont déjà été créés.

Un contexte réglementaire peu favorable à l'herbe

A côté de ces engagements individuels, des actions collectives, animations, formations, portes ouvertes... ont aussi été mises sur pied, notamment sur l'intérêt des systèmes herbagers. "Une bonne conduite de l'herbe permet de limiter les fuites d'azote", rappelle le SMT, qui regrette que le contexte réglementaire soit "peu favorable au système pâturage" et vienne "paradoxalement freiner l'avancée dans ce domaine". Et une cellule foncière devrait voir le jour, pour faciliter les échanges entre agriculteurs et augmenter l'accessibilité des laitières au pâturage.

En parallèle, la chambre d'agriculture a mené des expérimentations, notamment sur la fertilisation du maïs après chou-fleur, le semis direct de maïs sans retournement de prairies... Les collectivités, elles aussi, se sont engagées. Et les premiers résultats sont là. La réduction de la balance globale azote est comprise entre 161 et 211 t, quand l'objectif était de 174 t à l'horizon 2015. Les taux de nitrates dans l'eau sont passés de 36,8 à 30 à 32 mg/l, selon les points de pré- lèvement. "Un effort considérable a déjà été réalisé", salue le SMT.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité