Aller au contenu principal

Carnaval, grand champion limousin

Parmi de nombreuses Limousines de qualité venues du berceau de la race et de tout le grand-Ouest, le coup de cœur du juge Benoît Souvignet revient finalement à Carnaval, un taureau au Gaec Launay de Sens de Bretagne (35), distingué grand champion limousin au Space.

La Limousine était la race à l'honneur du Space cette année, avec un peu plus de 80 animaux en lice, dont une une trentaine venait du berceau de la race. Les animaux du Grand-Ouest se sont bien défendus remportant un prix de championnat, un prix spécial et de nombreux premiers prix de section, « preuve de la qualité des animaux limousins partout en France », apprécie le juge Benoît Souvignet, éleveur dans le Cantal. Le jeu était notamment serré avec les animaux de Corrèze dont sort la championne femelle, et ceux du Calvados qui raflent quatre premiers prix de sections.

« Tous les éleveurs du concours ont du mérite. Ce n'est pas facile d'en arriver là. Et le choix du champion se joue à des détails », explique le juge qui a eu un vrai « coup de cœur », mardi dernier, pour Carnaval. « Ce taureau de type mixte possède un bassin hors du commun, avec une excellente inclinaison et des ouvertures plus qu'exceptionnelles, apprécie-t-il. Il allie une qualité dans son dessus, à une bonne longueur, et une bonne finesse pour son volume. En tant qu'éleveur, on a tous intérêt à rechercher ces qualités ». Gloria, la championne femelle, présente elle aussi un « très beau compromis entre développement musculaire et squelettique, souligne Benoît Souvignet. Elle est très équilibrée avec un bassin remarquable. Et la qualité du bassin est ce qui garantit la facilité de vêlage, chère à notre race ».

 

Les animaux mixtes, fondamentaux de la race

En tant que juge, Benoît Souvignet s'attache « aux fondamentaux de la race, les animaux mixtes ». « On cherche des animaux à la fois faciles à élever, capables de simplifier le travail par des vêlages faciles notamment dans des grands troupeaux, et qui répondent aux attentes du consommateur avec de beaux morceaux nobles permettant une bonne valorisation de la carcasse ».

Juge limousin agréé depuis 2005 et trois fois juge au National, Benoît Souvignet était présent pour la première fois au Space. Ce passionné qui « trempe dans la Limousine depuis qu'il marche », installé depuis dix ans dans le Cantal sur un élevage de 100 mères allaitantes, est aussi connu pour sa méthode de dressage « facile et sans stress » présentée dans un DVD produit par France Limousin Sélection, sorti ce printemps.


La Limousine s'exporte

Appréciée pour son compromis entre qualités maternelles et bouchères, la Limousine a connu une belle progression en France - notamment en Bretagne où elle est la première race à viande - mais aussi à l'étranger, en race pure. 170 génisses et taureaux sont par exemple partis vers la Mongolie cette semaine. Au Space, les Français fans de la Limousine côtoyaient dans les tribunes Hollandais, Irlandais, et même une délégation chinoise.

Palmarès

Grand champion et champion mâle : Carnaval, au Gaec Launay de Sens de Bretagne (35)

Championne femelle : Gloria, au Gaec Lagrafeuil-Puech de Meilhards (19)

Meilleur taureau qualifié (prix spécial) : El Paso, au Gaec Kerlait de Monterfil (35)

Meilleure espoir et meilleur RJ (prix spécial) : Uneoctobre, au Gaec Trentalaud de La Jonchère Saint Maurice (87)

 

Premiers prix de sections

Mâles de 15 à 19 mois : Giscard, co-propriété de Dominique Bliault de Livarot (14) et de Martsinkevistch

Mâles de 19 à 22 mois : Flonflon, co-propriété de Delaplanche Hubert d'Estrées la campagne (14) et de l'élevage Enzo

Mâles de 22 à 26 mois : Focus, co-propriété de l'EARL du Moulin de Cordemais (44) et de l'EARL Pesnot

Mâles de 26 à 33 mois : Falcon, à Bruno Duval de La Graverie (14)

Mâles de plus de 33 mois : Carnaval, au Gaec Launay de Sens de Bretagne (35)

Génisses de 10 à 15 mois : Gloria, au Gaec Lagrafeuil-Puech de Meilhards (19)

Génisses de 15 à 21 mois : Friandise, au Gaec Besse Christian et Vincent de Saint Martin Sepert (19)

Génisses de 21 à 26 mois : Faucheuse, à la SCEA La Vallée de Bieville en Auge (14)

Génisses de 26 à 38 mois : Farceuse, au Gaec Bellier de Rannée (35)

Vaches pleines : Bille, à la SCEA Chapelain TD Elevage de Lamballe (22)

Femelles suitées : Crépine, au Gaec Laumond de Lanteuil (19)

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Une nouvelle croissance est possible

Septembre 2021 aura permis de renouer avec le Space, salon des productions animales, carrefour européen. Un carrefour de…

Christiane Lambert
"Les citoyens passent des commandes et les consommateurs ne sont pas au rendez-vous"
La présidente de la FNSEA était la semaine passée au Space. Alors que cette semaine du 21 au 23 septembre avait lieu à Niort dans…
Publicité