Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Carrefour s'engage à vendre «95% de fruits et légumes» d'origines françaises

© Carrefour

«95% des fruits et légumes présents dans nos étals viendront de France», a indiqué Alexandre Bompard, le PDG du groupe Carrefour, dans une interview à la radio RTL le 28 février. Pour cela il a précisé avoir «pris un engagement d'augmenter de 10% les fruits et légumes français» en volume, ajoutant que cela représentait «un investissement supplémentaire de 50 millions d'euros dans l'agriculture française» qui sera mis en place «cette année». «Il faut qu'on aille vers du bio français, les priorités, ce sont les circuits courts et les produits locaux», a-t-il estimé. Carrefour «achète déjà pour 1 milliard à la production agricole française», a-t-il rappelé, et sur le lait le groupe «a pris un engagement d'augmenter de 2 centimes par litre de lait sur 10 milliards de tonnes, le prix. Cela veut dire 20 millions donnés à l'agriculture française». Sur le relèvement du seuil de revente à perte, il a estimé que «Michel Edouard Leclerc s'est trompé». «On a baissé nos marques propres, on a inventé des mécanismes de fidélité. Toutes les études ne montrent aucune augmentation sur le prix du panier moyen», a-t-il estimé.

L'annonce de Carrefour concerne le «cultivé en France»

L’objectif d’atteindre cette année « 95 % de fruits et légumes » venant de France affirmé par Alexandre Bompard dans une interview jeudi 28 février à RTL, concernera les fruits et légumes « pouvant être cultivé en France » et « de saison », précise le groupe Carrefour, contacté par AgraPresse. « Sur l’ensemble des fruits et légumes que nous pouvons cultiver en France, 90 % d’entre eux sont d’origine française » à l’heure actuelle, indique par ailleurs Carrefour qui ajoute que certains de ses marchés « sont déjà 100 % français en saison comme la carotte, la pomme de terre, la pomme ». « Sur les 10 % restant, une partie est liée à une offre non satisfaite par la production française », fait savoir le groupe qui indique vouloir « soutenir le développement de productions locales par une contractualisation sur les prix et les volumes » notamment en favorisant un approvisionnement local autour de ses magasins. Sur les fruits et légumes cultivés en France, le groupe souhaite atteindre « le 100 % d’origines françaises en saison », fait-il savoir. Lors de son interview à RTL, Alexandre Bompard avait indiqué « avoir pris un engagement d’augmenter de 10 % les fruits et légumes français » en volume en 2019, ajoutant que cela représentait « un investissement supplémentaire de 50 millions d’euros dans l’agriculture Française » qui serait mis en place « cette année ».

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le tribunal de Saint Brieuc exige du GDS la délivrance des ASDA
Depuis plusieurs mois, un conflit oppose des éleveurs adhérents ou non adhérents du GDS, au sujet, d'une part, du montant des…
Notre agriculture devrait-elle répondre aux diktats pour perdurer et être légitime ?

De plus en plus, nous, agricultrices et agriculteurs devons répondre à des injonctions, et même plus que cela, à de…

Après 7 ans au Canada, Julien Thomin s'installe à Plouider
Salarié pendant 10 ans, dont 7 au Canada, Julien Thomin a fait le choix de revenir sur l'exploitation familiale, à Plouider (29)…
"On vit une guerre économique"
Invité à intervenir à l'occasion de l'assemblée générale de la FDSEA 35 qui se déroule le 20 février prochain, Gil Rivière-…
Pourquoi et comment mesurer le bilan environnemental des élevages ?
Sur la question environnementale, l'élevage est pointé comme une cause importante de dommages à l'échelle de la planète, avec des…
TICPE : faites vos demandes de remboursement 2019, avant le 31 janvier 2020

La loi n° 2019-1479 de finances pour 2020 va supprimer le taux réduit applicable au gazole non routier (GNR), auquel sera…

Publicité